www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
1er avril 2021

Macron et le pari perdu

1 an et 2 semaines plus tard, nous y revoilà...

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, Emmanuel Macron a annoncé hier, avec son air satisfait, que les écoles seraient fermées à partir du vendredi 2 avril au soir et jusqu’au lundi 26 avril et les collèges et lycées jusqu’au lundi 3 mai.

Les vacances scolaires sont avancées au niveau de la première zone pour tout le pays, du samedi 10 avril au dimanche 25 avril. Le SNUipp-FSU rappelle que les vacances scolaires sont des vacances et qu’il n’est pas question de faire du "distanciel" pendant ces deux semaines.

Pour l’instant, "seule" la semaine prochaine verra donc le retour de la classe "en distanciel" pour toutes et tous avec les difficultés que l’on connait. Mais rassurez-vous, le ministre Blanquer va certainement dire à qui veut l’entendre que nous sommes prêt.es !

La preuve, l’Académie de Toulouse nous propose des formations au "distanciel" la semaine prochaine (y compris le lundi, qui est, nous le rappelons, férié !). L’anticipation est à son comble !

Le SNUipp-FSU l’avait rappelé lors du 1er confinement et le rappelle ici : le "distanciel" ne peut pas être de l’enseignement à part entière. Cela peut seulement être un maintien du lien scolaire avec les élèves mais les apprentissages nouveaux ne peuvent pas être mis en place.

Il convient de ne pas oublier qu’Emmanuel Macron a fait "un pari" de ne pas prendre ces mesures en février bien que tous.tes les épidémiologistes le lui enjoignaient, prenant de haut et méprisant, comme à son habitude, tous.tes les expert.es du domaine.

Son pari est perdu puisqu’au final, on se retrouve avec les mêmes restrictions qui avaient été envisagées, mais 1 mois et demi plus tard.

1 mois et demi où les contaminations se sont multipliées, où les services hospitaliers ont continué à s’engorger et les soignant.es à tirer sur la corde, où les décès ont continué à un rythme effarant dans l’indifférence du gouvernement.

Ces contaminations, ces hospitalisations, ces soignant.es à bout, ces décès qui ont eu lieu durant ce mois et demi sont directement imputables au pari perdu d’Emmanuel Macron et de son gouvernement.

Il ne faut pas oublier ! Il faut demander des comptes !

Plus que jamais, et pour pouvoir réouvrir les écoles dans des conditions acceptables, nous avons besoin d’un véritable plan d’urgence pour l’École que le SNUipp-FSU exige depuis mars dernier !

Le SNUipp-FSU exige :

  • d’urgence des recrutements pour la reprise du 26 avril pour fonctionner en groupes plus restreints et assurer tous les remplacements ;
  • le recrutement en tant que titulaires et la formation des contractuel.les ;
  • l’ouverture de places supplémentaires au CRPE pour assurer une année scolaire 2021/2022 plus sereine ;
  • le recrutement et la formation d’AESH en nombre suffisant ainsi que la revolarisation de leur salaire et la requalification de leur métier ;
  • l’ouverture de postes RASED en nombre suffisant, partout sur le territoire ;
  • le renforcement de l’éducation prioritaire pour lutter contre les inégalités scolaires ;
  • une véritable campagne de tests salivaires dans les écoles, et la gratuité pour les personnels ;
  • des masques chirurgicaux adaptés pour les élèves et les personnels ;
  • des excuses du ministre Blanquer.

Comme lors du 1er confinement, nous vous communiquerons rapidement toutes les informations que nous avons à notre disposition.

Nous restons joignables durant cette période pour répondre à vos questions par téléphone (05 63 38 44 34) et mail (snu81@snuipp.fr).

Nous souhaitons bon courage à chacune et chacun d’entre vous pour cette énième épreuve.

Lien vers le communiqué de presse de la FSU

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.