www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Ecole  / Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
8 février 2021

Fermetures de classes annulées dans le rural ?

Comme à son habitude, le ministère s’est lancé, au travers de la secrétaire d’Etat à l’Education Prioritaire, dans des annonces irréfléchies qu’il risque de ne pas tenir !

La secrétaire d’État à l’Éducation prioritaire Nathalie Elimas s’est exprimée, mercredi 3 février, lors des questions au Sénat sur la carte scolaire : « Depuis la rentrée 2020, aucune fermeture de classes ne s’est faite dans les communes de moins de 5 000 habitants sans l’accord du maire. Il n’y a pas de raison que cela change. Le travail fin est en cours avec tous les élus en ce sens. »

A un journaliste, elle a ensuite déclaré : "Nous ne fermons ni école ni classe dans les petites villes de moins de 5000 habitants sans accord du maire."

La petite marmotte qui emballe le chocolat de papier d’alu maîtrise beaucoup mieux ses dossiers que cette secrétaire d’état qui semble s’être fourvoyée en beauté... car dans de nombreux départements, des fermetures dans les communes de moins de 5000 habitants sont légions. Nous sommes malheureusement habitué.es à ce genre d’approximations, le ministère Blanquer étant depuis un an la boussole indiquant le sud !

Ces propos irresponsables de la secrétaire d’État sont donc à prendre selon nous avec la plus grande prudence. Les annonces de l’année dernière pour restreindre les fermetures de classes en rural intervenaient dans un contexte préélectoral et visaient essentiellement à préserver les élu.es et candidat.es LREM pour les élections municipales. Le contexte est bien évidemment tout autre cette année.

La FSU 81 interpellera la DASEN lors des instances de carte scolaire du mardi 9 février pour demander des explications et réclamer, si cette annonce est vérifiée, une dotation supplémentaire pour le département du Tarn.

En effet, si cette annonce était confirmée par le ministère, nous exigerions que la dotation du Tarn soit abondée de 9 postes (correspondant aux fermetures qui seraient ainsi annulées dans le Tarn) pour éviter des fermetures de classe en milieu urbain, de remplaçant.es, de RASED...

Sans dotation supplémentaire, il s’agirait de déshabiller les uns pour habiller les autres : inacceptable pour la FSU !

Partout en France, la FSU revendique des moyens en terme de postes dans le cadre d’un plan d’urgence pour l’école, en rural, péri-urbain et secteur urbain. Ces mots d’ordres étaient d’ailleurs au centre des revendications des journées de mobilisations des 26 janvier et 4 février derniers !

Depuis des années, la FSU 81 exige des créations de postes conséquentes.

Lire la liste des ouvertures de classes demandées par la FSU 81 dans cet article.

Cette année, en période de crise sanitaire, économique et sociale, l’École (comme la santé), est une des grandes oubliées des milliards distribués par le gouvernement.

Pour la FSU, il est impératif de rompre avec ces politiques socialement injustes qui continuent de creuser les inégalités dans notre pays.

En bref nous n’avons pas besoin d’annonces irréfléchies mais de postes supplémentaires concrets !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.