phone_callback

Huit fédérations de fonctionnaires appellent à une nouvelle journée de grève pour défendre les missions de service public, les statuts et le pouvoir d'achat des personnels

Près d'un demi-million de personnes dans les rues le 22 mars pour défendre le service public, ses missions, les salaires, des emplois pérennes. Mais aucun bougé du côté gouvernemental. Aussi sept fédérations de fonctionnaires : la FSU, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, FA-FP, FO et Solidaires, rejointes le 12 avril par la CFDT, appellent à une troisième journée d'action le 22 mai. Elles réaffirment ne partager ni l'orientation, ni la méthode, ni le calendrier proposés par le gouvernement visant à réduire le périmètre de l'action publique avec la perspective d'abandons voire de privatisation de missions . En cause notamment, les quatre chantiers qu'entend ouvrir le gouvernement autour d'un nouveau contrat social avec les agents publics.

Publié le 13-04-2018 - MAJ il y a 5 ans