SNUipp-FSU Tarn 81
http://81.snuipp.fr/spip.php?article4316
Education : la confiance mise à mal entre promesses non tenues et trahison
lundi, 3 février 2020
/ Bérangère

Afin de rendre un dernier hommage à notre collègue et exprimer notre colère les enseignant.es de Seine-Saint-Denis, du Tarn, et de nombreux autres départements se sont mis massivement en grève le 3 octobre dernier. Dans le Tarn, nous nous étions réunis à Lavaur, Castres et Albi, environ 400 enseignant.es, pour rendre hommage à notre collègue directrice.

La FSU est intervenue et a demandé officiellement lors du CHSCT ministériel que la journée du 3 octobre (jour de l’enterrement de Christine Renon et du CHSCTD) ne soit pas prélevée pour les collègues qui se sont mis en grève pour montrer leur soutien et leur colère.

Le peu de confiance qui pouvait subsister entre le ministre et ses agent-es vient de voler en éclats.

Une nouvelle fois le ministère a répondu par le mépris à la profession en prélevant cette journée hautement symbolique dans un contexte social de défiance. L’honneur d’un ministre aurait été de respecter l’hommage des agent-es !

Le SNUipp-FSU 81 rejoint le SNUipp-FSU 93 pour exiger le remboursement de cette journée !

Nous devons maintenant continuer à revendiquer une amélioration des conditions de travail des directeurs et directrices d’école, des enseignant-es et plus largement des personnels de l’Education nationale. Face à un ministre qui souhaite le bonheur d’enseignant-es qui lui feraient confiance, il faut que nous restions vigilant-es et mobilisé-es sur la question de la transformation du métier et de son cadre statutaire pour créer l’enseignant du XXIème siècle. Il en va de l’avenir de notre profession et du service public d’éducation.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.