SNUipp-FSU Tarn 81
http://81.snuipp.fr/spip.php?article4238
Mouvement : quand les organisations syndicales sont évincées ce sont les personnels qui trinquent !
mercredi, 15 janvier 2020
/ Mathieu M

Voici le compte-rendu de nos camarades du SNUipp-FSU qui ont siégé lors de cette instance :

Mardi 7 janvier 2020 c’est tenu un Groupe de Travail Académique sur les lignes directrices de gestion académique relatives à la mobilité des personnels de l’académie de Toulouse

Pour l’administration : M. Legal (secrétaire général) – M. Couédic (SG DRH ) – Mme Laporte (DASEN)

Ainsi que des membres de la DPE et DPE 5 (Mme Rufas – M. Poujols)

Ce Groupe de Travail Académique se tient dans le cadre de la loi de transformation de la Fonction Publique autrement dit dans le cadre de la suppression du rôle des délégué.es des personnel.les et donc du paritarisme.

Objet de ce groupe de travail : présenter les lignes directrices concernant la mobilité des personnel.les au niveau académique et ensuite les DASENs déclineront ces axes dans les départements pour écrire la Circulaire Mobilité pour le mouvement.

Continuité : volonté de multiplier les postes à profils (avec ou sans commission).

Le SNUipp-FSU rappelle son opposition aux profilages des postes. L’obtention d’un poste doit être faite sous condition de diplôme si nécessaire puis le barème doit être le seul moyen de départage des enseignants.

Nouveauté : plus de concertation avec les organisations syndicales (O.S.) … terminé le dialogue social …

La circulaire du mouvement ne sera même plus présentée aux OS au CTSD comme l’année dernière.

L’administration met une nouvelle fois en avant que le barème n’est qu’indicatif et que c’est elle qui nomme ses agents …

Elle assure que tout sera mis en œuvre pour que ses personnels reçoivent l’information et les conseils dont ils auront besoin sur le fonctionnement du mouvement et leur participation…

Le SNUipp-FSU a émis des doutes sur les capacités réelles de l’administration à mettre en œuvre ces « résolutions », au regard des difficultés que rencontrent nos collègues pour entrer en contact avec les services et avoir des réponses.

Comment ne pas s’inquiéter quand nous n’aurons plus aucun moyen de contrôler l’application de la règle collective !

Les années précédentes, les O.S. représentatives recevaient le projet de mouvement des personnel.les et procédaient à des vérifications concernant les affectations … plus possible maintenant.

Enfin, les possibilités de faire un recours suite aux résultats du mouvement seront limités : recours possible uniquement si aucun vœu n’a été obtenu, ou si l’affectation est obtenue par extension.

Mais il n’y aura pas de modification des résultats, tout au plus une prise en compte de l’erreur et un traitement prioritaire pour le mouvement de l’année suivante.

Pour le SNUipp-FSU, l’administration, par cette exclusion des OS, va renforcer l’arbitraire et l’opacité des opérations du mouvement et donc amplifier la défiance des collègues envers l’administration.

Le SNUipp-FSU a émis de gros doutes quant à la capacité de l’administration à gérer les opérations du mouvement dans leur intégralité … surtout quand on fait le bilan du mouvement 2019 !

Propos du secrétaire général : «  les premières années, ça sera moins biens (qu’avec vous les OS) mais notre objectif est qu’à terme nous fassions aussi bien qu’avec vous mais sans vous. »

Le SNUipp-FSU continuera à défendre toutes et tous les personnel.les en défendant l’application de la règle collective !

Cette année, la circulaire ne devrait « pas beaucoup » évoluer d’après l’administration mais elle affiche une volonté de simplifier les barèmes les années suivantes …

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.