SNUipp-FSU Tarn 81
http://81.snuipp.fr/spip.php?article3906
Pantin dans le 93 : Christine Renon, "directrice épuisée "
jeudi, 26 septembre 2019
/ Thomas

Avant de se suicider, Christine Renon a laissé une lettre pour expliquer les raisons de son geste et où elle remet clairement en cause l’institution.

Elle y dénonce la culture de l’opacité où l’Éducation Nationale préfère cacher la poussière sous le tapis que régler les problèmes : "L’idée est de ne pas faire de vague et de sacrifier les naufragés dans la tempête."

Malgré la déferlante du mot clé Pasdevague l’année dernière, force est de constater que les vieilles habitudes malsaines de l’institution perdurent.

Il convient de rappeler que le taux de suicide chez les enseignant.es en France est 2,4 fois plus élevé que chez les autres salarié.es.

Au lieu de détruire notre École au bulldozer, il conviendrait mieux que le ministre réagisse et prenne des mesures rapides : allègement des tâches administratives inutiles pour tous.tes et en particulier pour les direcrices.eurs, allègement conséquent des effectifs partout et pas seulement pour les CP et CE1 en REP et REP +, augmentation générale des salaires, allègement du temps de travail, maintien et développement des établissements spécialisés, reconnaissance effective de notre liberté pédagogique et de notre professionnalité... Lire le communiqué du SNUipp-FSU :

PDF - 26.5 ko
Communiqué SNUipp-FSU 93
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.