SNUipp-FSU Tarn 81
http://81.snuipp.fr/spip.php?article2738
CTSD - CDEN rythmes scolaires
vendredi, 13 avril 2018
/ Mathieu M

Vous trouverez dans les documents ci-dessous :

PDF - 4.4 Mo
Dérogations semaine de 4 jours
PDF - 382.3 ko
Nouvelles demandes de dérogation regroupement de NAP
PDF - 230.3 ko
Ajustements horaire
PDF - 183.9 ko
Liste des communes à 4,5 jours

Il est encore possible de demander une modification des rythmes scolaires pour la rentrée prochaine. La DASEN nous a confirmé que les dossiers déposés après le CDEN d’aujourd’hui seront étudiés et validés (si consensus entre les conseils d’écoles et les élus).

Des décisions de Conseil d’Ecole remises en cause par des élus :

Dans la communauté d’agglomération de Gaillac-Graulhet, qui compte 58 écoles, de nombreux conseils d’écoles ont exprimé leur volonté de modifier les rythmes scolaires de leur école et de passer à la semaine de 4 jours. Pourtant, les rythmes scolaires à la rentrée 2018 resteront inchangés lors de la prochaine année scolaire.

Ainsi, les élus de la communauté d’agglomération, qui disposent déjà de 2 voix dans chaque conseil d’école, ont utilisé leur droit de veto pour contredire la décision de la communauté éducative et imposer leur décision concernant les rythmes scolaires. La situation est identique sur les deux écoles de la commune de Blayes les mines. Pour le SNUipp-FSU, cette situation est inacceptable !

En effet, lorsque le Conseil d’École se prononce pour un choix, c’est que les acteur.trices de la communauté éducative y voient un intérêt pédagogique. Ce choix est donc réfléchi.

Pour le SNUipp-FSU 81, le dossier des rythmes scolaires n’est pas clos

Nous exigeons l’abandon de la réforme (et des différents décrets dérogatoires) et l’écriture d’un nouveau décret en y associant tous les personnels concernés et en s’appuyant sur les expérimentations et les recherches. Pour le SNUipp-FSU 81, les modalités d’organisation de la semaine scolaire doivent demeurer sous l’autorité de l’Education nationale. C’est tout le sens de notre exigence d’un cadrage national permettant notamment de clarifier la responsabilité des différents acteurs. Il n’est pas concevable que ce soient les collectivités locales qui imposent leur organisation. L’avis des enseignants et des autres acteurs de la communauté éducative doit être pris en compte.

Le débat sur les rythmes scolaires, c’est l’arbre qui cache la forêt…

Pour le SNUipp-FSU 81, la réforme des rythmes et ses décrets dérogatoires sont uniquement un coup politique destiné à faire croire que l’on peut améliorer le système scolaire sans débourser un centime.

Nous considérons que les conditions de la réussite des élèves comme les conditions de travail des enseignants, ne se réduisent pas à des questions d’emplois du temps. Il est grand temps de se concentrer sur les leviers essentiels pour changer l’école et valoriser le travail des enseignants. Changer l’école pour permettre à tous les élèves de réussir, tout en affirmant la même ambition pour toutes et tous, nécessite de faire confiance aux enseignant.es et aux équipes, de conforter leur professionnalisme et leur liberté pédagogique, et d’en finir avec tout pilotage injonctif.

Cette ambition s’appuie sur :

La motion complète :

PDF - 375.7 ko
La motion complète
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.