SNUipp-FSU Tarn 81
http://81.snuipp.fr/spip.php?article2646
Carte scolaire : le projet définitif de la DASEN
mardi, 6 mars 2018
/ Mathieu M

Pour la rentrée prochaine, les prévisions d’effectifs élèves pour le Tarn sont en légère baisse d’après les chiffres du Ministère (-86 élèves). Avec une dotation de 3 postes supplémentaires pour cette carte scolaire de rentrée et 15 CP à dédoubler en REP, le calcul est simple : la situation va clairement se dégrader !

Les politiques d’austérité menées par les gouvernements successifs continuent de mettre à mal le Service Public d’Education. La dotation du Tarn reste toujours largement insuffisante. Les seuils ne sont pas fixés en fonction de critères pédagogiques mais en fonction des moyens votés au budget de l’Etat. Le SNUipp-FSU continue de dénoncer ces seuils beaucoup trop élevés.

Ce matin, lors du CSTD, nous avons voté, avec le SNUDI-FO, contre le projet de carte scolaire présenté par la DASEN. Le SE UNSA s’est abstenu. Seul un vote unanime contre ce projet pouvait obliger la DASEN à nous présenter un nouveau projet.

Avec le SNUDI-FO, nous avons proposé à la FCPE et au SE UNSA de ne pas siéger lors du CDEN (instance à la suite de laquelle la DASEN valide définitivement sont projet) pour montrer notre désaccord profond avec ce projet et pour permettre aux écoles concernées par une fermeture de continuer la mobilisation déjà engagée. En effet, si la moitié des membres ne siègent pas, l’instance doit être reconvoquée à une date ultérieure.

Seule la FCPE a répondu favorablement à notre proposition. Le nombre suffisant de participants étant donc atteint, nous avons dû nous résigner à siéger...

Lors de cette instance, nous avons aussi voté contre le projet de la DASEN (comme FO et la FCPE), le reste des participants s’étant abstenu.

Mobilisation carte scolaire : 200 personnes rassemblées devant la DSDEN du Tarn à l’initiative du SNUipp-FSU 81.

Liste des écoles à la fermeture (- 18) :

Les délégué.es du SNUipp-FSU sont intervenus pour défendre chaque dossier grace aux éléments que vous nous avez fait remonter.

Pour le SNUipp-FSU 81, il est aberrant de fermer des classes dans les écoles où les situations d’apprentissages de nos élèves sont bonnes au prétexte qu’il faut en ouvrir là où ces conditions sont dégradées. Ce sont de réels moyens humains dont le système éducatif a besoin. Les conditions de travail des PE et d’apprentissages de nos élèves sont idéales dans les écoles où la DASEN a acté une fermeture... Un comble !

La DASEN est revenue sur certaines décisions suite aux interventions du SNUipp-FSU et du SNUDI-FO :

Les effectifs de ces deux écoles seront vérifiés à la rentrée, et éventuellement fermés à ce moment là par la DASEN.

Liste des écoles à l’ouverture (+10) :

Ouvertures conditionnelles (+4 ) :

Un moyen provisoire sera mis en place pour la rentrée prochaine, à condition que les effectifs dépassent les seuils lors du comptage de rentrée.

Il s’agit bien d’un moyen provisoire pour une seule année... Pour le SNUipp-FSU, ces ouvertures devraient être définitives, les effectifs de ces écoles étant très proches ou dépassant les seuils de la DASEN !

CP à 12 (+ 8) :

Il y avait 15 écoles avec des CP à dédoubler.

Seulement 8 postes sont prévus pour ce dédoublement. La DASEN a donc du procéder à deux fermetures de Plus de maître que de classe situés dans une REP et à créer des CP à 12 sans ouverture de poste, ce qui revient à augmenter les effectifs dans les autres classes de l’école.

La mesure phare du Ministre Blanquer va donc être mise en place sans les moyens suffisants. Pour le SNUipp-FSU 81, il est inacceptable que les postes des uns financent des mesures démagogiques et dispendieuses pour les autres.

Dédoublement de CP sans création de poste :

Dédoublement de CP avec création de poste :

Lors de cette instance, nous sommes aussi intervenu sur la situation du remplacement, sur les effectifs surchargés dans les ULIS du département et sur les écoles exclues de l’Education Prioritaire en 2015.

PDF - 588.2 ko
La motion du SNUipp-FSU 81

Pour le SNUipp-FSU des conditions décentes de travail pour les PE et d’apprentissage pour les élèves nécessitent des écoles ne dépassant pas 25 élèves de moyenne par classe et 20 en REP, dans les quartiers difficiles, les petites écoles à 2/3 classes et les écoles de montagne ou en rural isolé. Elles nécessitent aussi que les enseignant.es absent.es soient remplacé.es dans leur classe, que les directeurs.trices bénéficient de plus de temps pour effectuer leurs missions sur les écoles, que les enseignants puissent partir massivement en formation continue, que les élèves en difficultés puissent être accompagnés par les enseignant.es des RASED.

La taille des classes est un des leviers de la réussite scolaire, les études sont formelles et le gouvernement en est conscient puisqu’il a décidé de dédoubler les CP en REP. Nous réclamons donc un effort sur l’ensemble des classes du pays car, d’après la recherche, la taille des classes a des influences sur les conditions de travail des enseignants et la réussite des élèves. Elle permet plus aisément le travail sur le langage dès la maternelle et jusqu’au cycle 3, le travail de groupes, les manipulations et le suivi de chaque élève.

Les moyens nécessaires à une vraie refondation de l’école dans le Tarn, nous les avons chiffrés :

A lire : liste des écoles pour lesquelles le SNUipp-FSU 81 a demandé une ouverture pour la rentrée prochaine

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.