www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actions-luttes 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
18 septembre 2010

BILAN DE LA JOURNÉE DU 15 SEPTEMBRE

POUR LA DÉFENSE DES EMPLOIS DE CAE RÉUNION D’INFORMATION INTERSYNDICALE (FSU, SE-UNSA, SUD) AU LYCÈE RASCOL
Forte mobilisation des collègues du département puisqu’une trentaine d’écoles étaient présentes et l’assemblée regroupait environ 150 personnes !

Les organisations syndicales représentées ont donné les informations sur ces types de contrat , complétées par les intéressées. A l’origine de ces contrats le protocole sur la direction signé en 2006 par le SE-UNSA.

Contrat CAE : - ont été embauchées des personnes ayant 12 mois de chômage sur la base de 20h par semaine , contrat de 1 an renouvelable une fois. Ces personnes se sont vues attribuées des tâches administratives d’aide à la direction ou ont été recrutées comme AVS.

Le 22 juillet , une circulaire ministérielle annonce la suppression de ces emplois et certains se retrouvent au chômage dès le 13 septembre (alors qu’en juin, on leur avait assuré le renouvellement de leur contrat) sans en être même informé dans la plupart des cas.

Un décret du préfet de région propose de nouveaux contrats CONTRAT UNIQUE d’INSERTION (CUI) : pour être recrutés sur ce type de contrat, il faut justifier d’une période de 24 mois de chômage (décret du Préfet de région d’août 2010) : le contrat est de 6 mois, renouvelable 1 fois sur une base de 20h à 35h par semaine.

Ces contrats sont de plus en plus précaires et servent à manipuler les statistiques du chômage.

Les collègues présents n’ont pas tari d’idées quant aux actions possibles :

– pétition unitaire pour le maintien des emplois

– actions médiatiques pouvant aller jusqu’au blocage de toutes les écoles par les parents le même jour ou tournant

– recours aux prudhommes concernant les irrégularités de ces contrats sur la formation et sur l’annualisation du temps de travail. Chaque dossier est déposé individuellement mais ils peuvent être montés collectivement avec l’aide des syndicats

– création d’un collectif pour organiser les actions

– le 21 septembre : concernant Base Elève , les équipes avec motion du conseil de maîtres font remonter les effectifs sous forme papier

– les directeurs appuyés par le conseil de maîtres rendent ( aux syndicats ) leur clé OTP pour indiquer que sans l’aide des contrats aidés, l’ensemble des tâches de direction ne peut plus être accompli.

Pour ces 2 dernières actions, nous vous feront parvenir les modèles de motion de conseils de maîtres dès que possible, ainsi qu’un détail de l’action.

A l’issue de la réunion, un rassemblement devant l’Inspection Académique à 16h est venu soutenir la délégation qui allait rencontrer l’IA : nous étions environ 200 personnes : collègues, CAE, parents d’élèves, citoyens... Les manifestants ont réussi à s’introduire dans les locaux au moment où la délégation est rentrée. L’inspection Académique a ainsi été occupée très calmement mais de façon déterminée pendant toute la durée de l’entrevue.

Avec le consensus des collègues présents à la réunion, les syndicats (SE-UNSA, SNUIPP- FSU, SUD, FO ) ont porté le mandat suivant lors de l’entrevue avec l’IA :

  • maintien des emplois
  • ré-emploi immédiat des personnes en fin de contrat
  • pérennisation des contrats en emplois statutaires de la fonction publique

Trois CAE se sont joints à la délégation composée des syndicats, de la FCPE et du président du collectif « Handicap 81 »

Très bizarrement, depuis le début des actions de parents dans le Tarn protestant contre la suppression de ces postes, aucun IA de Midi-Pyrénées n’a plus aucun chiffre à fournir sur le nombre de postes supprimés, ni les dates auxquelles ils seront supprimés. En attendant, des personnes en fin de contrat ne sont pas renouvelées.

Les suppressions de postes ne devraient concerner que les aides administratifs. Pour les postes d’AVS qui accompagnent des élèves handicapés les postes devraient être conservés, mais seules les personnes ayant 24 mois de chômage pourront être réemployées sur des contrats de 6 mois. Les élèves verront donc se succéder des adultes tous les 6 mois pendant leur scolarité : où est l’intérêt de l’enfant ?

Tous les CAE sont invités à venir participer à la réunion de création du collectif qui se réunira ce soir à 20 h au local de Solidaires à Albi au 42 bld Carnot afin de décider des actions à venir

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.