www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actions-luttes 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
16 mars 2010

Grève du 23 mars : consignes et appel

Consignes, lettre aux parents, déclaration d’intention, et appel commun des syndicats du Tarn

Appel commun des organisations syndicales du Tarn (SE-UNSA, SNUipp, SUD Education) en pièce jointe

PDF - 194.7 ko
Appel commun du Tarn
Avant la grève
  • Les directeurs d’école n’ont pas à communiquer, avant la grève, le nombre de grévistes à l’Inspecteur d’académie ou à l’IEN, ou des services de police et de gendarmerie.
  • La déclaration préalable
    Word - 17.5 ko
    Déclaration préalable

Elle doit parvenir 48 heures au moins, comprenant un jour de classe (jour ouvré) avant la grève.

Exemple : pour une grève le mardi 23, la déclaration doit parvenir vendredi 19 au soir au plus tard par lettre ou fax.

La déclaration indique le nom et le prénom, la date et l’heure à laquelle le collègue entend se mettre en grève (utiliser l’imprimé fourni par l’IA - mèl du lundi 8 mars...). Tous les collègues en responsabilité d’une classe le jour de la grève doivent faire une déclaration préalable. Néanmoins, tous les collègues peuvent signaler leur intention de faire grève, celle-ci ne valant pas un engagement de leur part.

L’annonce d’un taux d’intention de participation à la grève peut avoir un effet d’entraînement. Le SNUipp81 appelle tous les collègues à envoyer une déclaration d’intention de grève, quelle que soit leur intention réelle.  

  • Information « administrative » : Informer les parents le plus tôt possible de l’absence des maîtres. Exemple : Mme MEMPAPEUR et M. JÉDÉDROITS seront en grève le 23 mars. En conséquence, l’école sera fermée. Aucun nom de collègues grévistes ne doit être affiché, c’est illégal.
  • La lettre aux parents
Word - 11 ko
Lettre aux parents

Elle permet d’expliquer les raisons de la grève, de les faire éventuellement partager, de rappeler qu’une journée de grève, c’est une journée de salaire en moins et de s’excuser de la gêne occasionnée... cette information ne doit pas être visible des enfants : normalement elle doit être communiquée directement aux parents. On comprendra que le respect de la laïcité commande que ni les enfants ni l’école ne puissent être utilisés pour faire passer une information que certains peuvent qualifier de partisane. Ne pas utiliser non plus de papier à en-tête de l’école... Le plus simple est de tracter devant l’école... sinon d’utiliser un pli confidentiel (plié- agrafé ou sous pli cacheté).  

  • Un affichage devant l’école quand celle-ci est fermée le jour de la grève est souhaitable, en précisant, si le SMA n’est pas mis en place par la mairie, qu’il n’y aura ni cantine, ni étude, ni garderie.
Le jour de la grève

Le directeur n’a aucune obligation d’accueil ou de présence. Aucun renseignement ne doit être donné aux forces de l’ordre.

Après la grève

La fiche d’ « état de grève » doit être obligatoirement émargée par les collègues non grévistes. Les autres n’y sont pas tenus. L’absence d’émargement de cette liste, qui doit être transmise à l’IEN dans les 48h qui suivent la grève, entraîne le retrait d’une journée de salaire (1/30ème).

 

19 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.