www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Début de carrière  / Titularisation 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
28 janvier 2010

Accompagnement jusqu’à Toussaint pour les reçu-es au concours 2010

Les lauréats du concours 2010 ne seront pas responsables d’une classe dans les écoles de septembre à novembre

Cela vient de tomber : suite à une interpellation du SNUipp (courrier du 18 janvier), la réponse de Luc Chatel (en pièce jointe), en date du 22 janvier, prend la forme suivante : les lauréats au concours feront classe aux côtés « d’enseignants expérimentés » jusqu’aux vacances de Toussaint. Le grand saut ne se fera qu’au mois de novembre...

Cette annonce doit être prise positivement car elle permettra aux stagiaires de faire leurs première armes en étant accompagné-es, mais elle ne résout en rien la question de la formation professionnelle, qui apparaît de plus en plus, si cela avait encore besoin d’être confirmé, comme du grand bricolage, pas préparé, pas pensé, en total décalage avec la réalité de la profession et des besoins des futurs enseignant-es.

Le SNUipp, qui s’est toujours montré hostile à l’idée d’un « compagnonnage » conçu comme seul (ou presque) outil de formation, ne peut évidemment considérer que cet accompagnement de 2 mois constitue une réelle formation professionnelle. Ce temps, forcément très riche sur le plan de la pratique de classe, ne peut cependant pas remplacer des heures de formation théorique. Et c’est malheureusement ce que l’on peut craindre : ce temps risque d’être décompté des 12 semaines de formation (1/3 de temps de formation prévu dans la réforme) : n’en resterait donc que 4 pour une formation théorique, censée permettre ces fameux allers et retours entre théorie et pratique. Autant dire qu’il ne reste rien. De plus, le remplacement dans les classes pendant ces 4 semaines pourraient être assuré par les étudiants de master 2 pour leur stage en responsabilité. Ces classes verraient donc défiler dans l’année : 1- un-e remplaçant-e pour les deux premiers mois de l’année ; 2- un professeur stagiaire pour 24 semaines ; 3- un-e étudiant-e pour 4 semaines... Ce ne sont certainement pas les meilleures conditions d’exercice pour les enseignants, ni les meilleures conditions d’apprentissage pour les élèves.

Le SNUipp continue de revendiquer le maintien de l’année de PE2 (avec 60% de formation et 40 % en responsabilité de classe).

 

30 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.