www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actions-luttes 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
20 décembre 2008

Toutes les sanctions sont levées contre notre collègue Bastien Cazals, la procédure disciplinaire est abandonnée

Ce vendredi 19 décembre, nous apprenons que l’Inspection Académique de l’Hérault, a décidé de lever toutes les sanctions et procédures contre notre collègue Bastien Cazals, directeur " désobéissant " de l’école maternelle Louise Michel de Saint Jean de Vedas.

Cette décision d’apaisement est à porter au compte de l’immense élan de solidarité qui s’est manifesté autour de Bastien, d’un élargissement de la vague de " désobéissance " des enseignants des écoles qui touche désormais au delà des 385 professeurs d’école de l’Hérault, de nombreux départements, et de l’engagement massif des parents d’élèves dans le mouvement contre les réformes Darcos.

Par le geste symbolique fort qu’a été son entrée en désobéissance, annoncée par lettre ouverte au Président de la République, Bastien n’avait d’autre but que de donner plus de retentissement au mouvement collectif de contestation des contre réformes conduites actuellement par notre Ministre de l’Education Nationale selon une politique cohérente et systématique, qui concourt au démantèlement du service public de l’éducation nationale, et partant, à accroître les inégalités scolaires et sociales.

Cet forme d’engagement inédit en rencontrant un large écho, a suscité la solidarité de ses collègues, et le soutien des parents de ses élèves. Elle aura pour partie contribué à l’affirmation de cette Ecole en résistance qui veut préserver toutes les missions et valeurs du service public d’éducation, accroître son efficacité, améliorer les chances de réussite de tous nos élèves.

Mais en cela, elle a également valu à notre collègue Bastien, l’acharnement de son administration, qui s’est traduit par des sanctions pécuniaires lourdes et répétées, et ces derniers jours, l’ouverture d’une procédure, disciplinaire officielle.

L’Inspection académique, en renonçant à toute sanction ou procédure disciplinaire, semble avoir pris la mesure aujourd’hui de la confrontation majeure dans laquelle elle s’était engagée, et dont l’issue, au vu de la réaction massive des parents et enseignants du département, apparaissait pour le moins incertaine.

Bastien pour sa part, assurera la totalité de ses obligations de service à la rentrée de janvier, notamment en accueillant des élèves sur le temps dévolu à l’aide personnalisée, poursuivant son action de résistance, dans des formes collectives déterminées par l’ensemble des collègues.

Ceci ne signifie en rien un renoncement à ses convictions, à ses engagements, ni l’abandon de son action contre les réformes de l’école actuelles, bien au contraire. Celle ci se poursuivra dans le contexte nouveau d’une mobilisation élargie que sa " désobéissance ", comme celle de ses collègues aura modestement contribué à développer.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.