www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Société 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
17 novembre 2008

Quand l’Éducation Nationale Surveille ses enseignants revendicatifs !

Big Brother dans nos écoles !

Le Ministère de l’Education Nationale passe un marché de 100 000 € avec une officine privée pour surveiller les enseignant-es 100 000 € pour surveiller sur internet, dans la presse, dans les sondages ceux qui débattent et proposent des solutions pour lutter contre la casse de l’école !

Le dispositif de veille en question vise, en particulier sur Internet, à :

  • Identifier les thèmes stratégiques (pérennes, prévisibles ou émergents)
  • Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion
  • Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau
  • Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation
  • Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)
  • Suivre les informations signifiantes dans le temps
  • Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.)
  • Rapprocher ces informations et les interpréter
  • Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise
  • Alerter et préconiser en conséquence

Les informations signifiantes pertinentes sont celles qui préfigurent un débat, un « risque opinion » potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués.

Le malaise des enseignant-es et les risques d’explosion sont au centre des préoccupations du gouvernement.

Le SNUipp et la FSU dénoncent cette logique de société de surveillance généralisée et de contrôle social.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.