www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Société 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
17 novembre 2008

Quand l’Éducation Nationale Surveille ses enseignants revendicatifs !

Big Brother dans nos écoles !

Le Ministère de l’Education Nationale passe un marché de 100 000 € avec une officine privée pour surveiller les enseignant-es 100 000 € pour surveiller sur internet, dans la presse, dans les sondages ceux qui débattent et proposent des solutions pour lutter contre la casse de l’école !

Le dispositif de veille en question vise, en particulier sur Internet, à :

  • Identifier les thèmes stratégiques (pérennes, prévisibles ou émergents)
  • Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion
  • Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau
  • Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation
  • Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)
  • Suivre les informations signifiantes dans le temps
  • Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.)
  • Rapprocher ces informations et les interpréter
  • Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise
  • Alerter et préconiser en conséquence

Les informations signifiantes pertinentes sont celles qui préfigurent un débat, un « risque opinion » potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués.

Le malaise des enseignant-es et les risques d’explosion sont au centre des préoccupations du gouvernement.

Le SNUipp et la FSU dénoncent cette logique de société de surveillance généralisée et de contrôle social.

 

19 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.