www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Ecole 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
8 juin 2020

2S2C : NON au démantèlement de l’Ecole publique

Le dispositif 2S2C prévoit en complémentarité des enseignements la mise en place d’activités culturelles et sportives sur le temps scolaire conventionné avec les collectivités. Pour le SNUipp-FSU, il y a un très fort risque d’externalisation de ces enseignements avec un recentrage des temps menées par les PE sur les disciplines dites « fondamentales ». C’est pourquoi le SNUipp-FSU 81 est opposé à ce projet !

Alors que le protocole sanitaire, ne nous permet pas, actuellement, d’enseigner avec plus de 15 élèves, Blanquer a tout de suite ouvert la porte qui s’offrait à lui, afin d’avancer dans sa politique éducative.

Interrogé au Sénat le 19 mai dernier sur sa préparation de la rentrée scolaire 2020/2021, il a déclaré : «  Nous avons à penser une place supplémentaire du sport et de la culture à l’école » avant de préciser sa pensée : « Une contrainte forte peut nous amener à une évolution positive car on avait déjà l’objectif de développer la place du sport et de la culture. Ce qui préfigure cela c’est le 2S2C ».

Le ministre ne s’en cache donc pas : il s’agit pour lui de dessaisir progressivement l’école des enseignements d’EPS et des disciplines artistiques pour les confier à des acteurs externes (collectivités, associations....entreprises ??) et ainsi faire de la place pour l’apprentissage de ce qu’il appelle « les fondamentaux  ».

Dans le contexte des élections municipales, il y a fort à parier que certaines municipalités vont s’engouffrer dans le dispositif pour redorer leur vitrine. Quid des 2S2C et de leurs contenus dans les communes qui sont ou qui tomberont aux mains du RN ? Quid des disparités et inégalités territoriales dans un contexte où déjà l’Ecole et les enseignant.es sont malmené.es entre présentiel et distanciel sans aucune cohérence entre les départements, les circonscriptions et les écoles ?

Par ailleurs, la confusion déjà en place entre les temps de classe et de garderie ouvre un boulevard à une nouvelle réforme des rythmes scolaires.

Le SNUipp-FSU 81 s’oppose fermement à ce projet.

Le SNEP-FSU, syndicat des professeurs d’EPS de la FSU, est clairement opposé à ce projet. Pour nos collègues, ce dispositif est clairement un "cheval de Troie" !

A lire :

Le dispositif

Présenté le 19 mai dernier dans une note de la DGESCO, le dispositif « sport, santé, culture et civisme (2S2C) » prévoit dans le cadre de la reprise progressive des cours dans les écoles et les collèges de nouveaux modes d’accueil des élèves. « Lorsque l’élève n’est pas sous la responsabilité de ses professeurs, il est possible de proposer des activités sur le temps scolaire qui se déroulent dans le prolongement des apprentissages et en complémentarité avec l’enseignement », indique la note. Ces activités sont facultatives et gratuites et elles doivent être organisées en concertation avec l’équipe éducative. La note précise également avec prudence que ces interventions «  ne se substituent pas aux enseignements et donc à l’action première des professeurs dans leurs disciplines (EPS, Arts plastiques, éducation musicale, enseignement moral et civique …) ».

Lorsque des besoins sont identifiés, des conventions sont établies entre les collectivités et les services de l’inspection académique. Elles précisent les modalités ainsi que les lieux prévus pour le déroulement de ces activités sportives et culturelles sur le temps scolaire. Un financement de 250 millions d’euros a été prévu au plan national et le tarif fixé ne peut excéder 110 € par jour et par groupe de 15 élèves. La convention prévoit également le respect du protocole sanitaire en cours.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.