www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : ActualitĂ©s 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  ŕ la rubrique {}
23 avril 2020

La place des psy dans la crise sanitaire

Malgré les difficultés matérielles et le manque de personnels spécialisés, les psychologues de l’Éducation nationale jouent tout leur rôle auprès des équipes enseignantes et des enfants en difficulté. Des questions déjà anciennes restent posées pour l’après.

Cette crise sans prĂ©cĂ©dent a Ă©tĂ© le rĂ©vĂ©lateur de l’isolement dans lequel se trouvent les psychologues. Dans certains RASED oĂą le psychologue est seul en l’absence d’enseignants spĂ©cialisĂ©s, le travail collectif nĂ©cessaire dans cette situation exceptionnelle a Ă©tĂ© empĂŞchĂ©. Les pĂ´les ressources, qui sont parfois un lieu d’Ă©laboration en commun, auraient pu jouer ce rĂ´le. Dans les faits, on constate qu’ils sont rarement opĂ©rationnels et que quand ils existent, sont trop souvent instrumentalisĂ©s par les IEN pour pallier les manques de postes.

De plus, le peu, voire l’inexistence de moyens de communication en termes d’équipement informatique et de tĂ©lĂ©phonie a souvent gĂ©nĂ©rĂ© un moment de flottement dans les rĂ©ponses apportĂ©es par les psychologues.

Si le lien a pu être maintenu avec et entre les enseignants, les familles, les élèves et les partenaires, c’est grâce à la réactivité des personnels. Une fois passé le moment de sidération, les RASED, abondés ou non, ont su mener des réflexions communes dans le respect des missions de chacun. Le travail d’équipe au sein des RASED a trouvé tout son sens et des modalités d’interventions à distance ont été proposées aux équipes enseignantes. Les psyEN-EDA seuls ont pris appui sur leurs pairs pour construire du collectif.

L’après

Pour la sortie du confinement, des modèles sont Ă  inventer mais il s’agira d’utiliser l’expertise des personnels sur les modalitĂ©s d’accompagnement humain, afin de ne pas se laisser imposer des protocoles ou autres Vademecum comme certaines acadĂ©mies le prĂ©conisent. Le travail collectif doit permettre de rĂ©pondre aux besoins des familles et des Ă©quipes enseignantes, sans se laisser dicter de supposĂ©es « bonnes pratiques ».

Sortir de cette situation potentiellement traumatique est l’objectif que chaque RASED se donnera. Les modalités de mise en place seront bien évidemment adaptées au terrain. Ces initiatives permettront de faire obstacles à des injonctions hiérarchiques qui pourraient parasiter le travail collectif. Face à cet évènement, la résilience ne peut se construire que dans le collectif. Il y faudra des temps institutionnels de mises en perspective, d’analyse et de réflexion. La nécessité d’une formation continue de qualité se fait également cruellement sentir. Le ministère doit tirer des leçons du déroulé de cette crise et répondre à ces demandes récurrentes, tout comme celle d’un retour généralisé à des réseaux complets et constitués des trois spécificités.

 

33 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tĂ©l : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.