www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : ActualitĂ©s  / Actions-luttes 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  ŕ la rubrique {}
27 janvier 2020

Le conseil d’État tacle le projet de retraite Macron. Continuons nos mobilisations pour obtenir son retrait !

Les retraites aux flambeaux de jeudi soir dernier (300 personnes à Albi) et la journée de grève et de manifestation de vendredi 24 (qui a réuni 6000 personnes à Albi) ont montré la détermination et l’ardeur des opposants au projet de loi d’une retraite par points. Les enseignantes et les enseignants des écoles étaient à nouveau bien mobilisés avec près de 50% d’entre eux et elles qui ont cessé le travail ce jour-là dans le Tarn.

Cette détermination dans la lutte par des actions multiples menées depuis le 5 décembre dernier ainsi que le soutien majoritaire de la population viennent de trouver un écho particulier dans l’avis que vient de rendre le conseil d’État sur le projet de loi de retraite par points.

Ce dernier ne fait que confirmer ce que la FSU et ses syndicats ne cessent de rĂ©pĂ©ter sur ce projet : projections financières « lacunaires », « diffĂ©rences de traitement » injustifiĂ©es, recours exagĂ©rĂ© aux ordonnances, promesses contraires Ă  la Constitution…, dans son avis rendu le 24 janvier, le Conseil d’État Ă©trille la rĂ©forme des retraites et dĂ©nonce l’empressement de l’exĂ©cutif Ă  vouloir faire passer un texte dont la « sĂ©curitĂ© juridique » n’est pas garantie, une situation « d’autant plus regrettable » qu’il s’agit d’une « rĂ©forme du système des retraites inĂ©dite depuis 1945 et destinĂ©e Ă  transformer pour les dĂ©cennies Ă  venir […] l’une des composantes majeures du contrat social  ».

Ce rapport confirme par ailleurs ce que la FSU dĂ©nonce depuis la publication du rapport Delevoye : les enseignant.es, les chercheur.es sont parmi les grand.es perdant.es de la rĂ©forme, leur forte mobilisation dans le mouvement de grèves et de manifestations interprofessionnelles en est le tĂ©moin.

Enfin, l’engagement du gouvernement de les revaloriser par le biais d’une loi de programmation est battu en brèche : le Conseil d’État dĂ©clare au sujet de cette prĂ©tendue “garantie” qu’elle est condamnĂ©e Ă  disparaĂ®tre du texte car « ces dispositions constituent une injonction au gouvernement de dĂ©poser un projet de loi et sont ainsi contraires Ă  la Constitution  ».

Le gouvernement a dĂ©libĂ©rĂ©ment cherchĂ© Ă  tromper la population et les enseignant.es !

Pour la FSU, le retrait de ce projet de loi s’impose !

Depuis le dĂ©but, la FSU avec l’intersyndicale exige le retrait de la contre-rĂ©forme des retraites et demande que des discussions sur la nĂ©cessaire revalorisation des agent.es de la Fonction publique soient dĂ©connectĂ©es de la question des retraites !

La lutte doit continuer pour obtenir

le retrait de cette contre-rĂ©forme !


 

Dans le Tarn, des actions sont dĂ©jĂ  prĂ©vues cette semaine :

lundi 27 janvier :

  • 16h30 : tractage sur les centres commerciaux Leclerc Lescure et le SĂ©questre

mardi 28 janvier :

  • 15h30 : tractage centre ville Albi, RDV Ă  la Bourse du Travail

mercredi 29 janvier :

  • 13h00 : AG Education Ă  la Bourse du travail d’Albi
  • 15h00 : concert de lutte au Kiosque Jardin National Ă  Albi

jeudi 30 janvier :

  • 18h00 : retraite au flambeau dans les rues piĂ©tonnes RDV Place du Vigan
 

 

Tous et toutes ensemble,

continuons nos mobilisations pour obtenir le retrait !


A lire :

 

28 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tĂ©l : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.