www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Carriere  / Retraite 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
19 novembre 2019

Salaires, retraites : le coup de bambou

À une situation salariale déjà peu reluisante pour les PE, viennent s’ajouter des perspectives de pensions rabotées. Le 5 décembre sera la première date de grève et de manifestation pour refuser ce régime à points et réclamer une tout autre réforme des retraites.

C’est décidément une rude année scolaire pour les enseignantes et les enseignants des écoles. Bien sûr, on pense d’abord aux conditions de travail difficiles qui demandent aux PE, mais aussi aux directeurs et directrices, comme l’actualité l’a douloureusement rappelé, de devoir faire face, coûte que coûte, et trop souvent dans une grande solitude. Ensuite, et ce n’est pas un petit sujet, du côté des salaires, aucune mesure n’est encore prise pour réduire les écarts constatés que ce soit avec les autres fonctionnaires de même catégorie, les personnels enseignants du 2nd degré ou encore nos voisins européens. Et ce malgré les belles paroles entendues ça et là sur les plateaux de télé. Certains de ces propos conditionnent d’ailleurs une possible revalorisation à une augmentation du temps de travail (sic). Et enfin, comme un coup de bambou, sont tombées les annonces du projet de loi sur les retraites avec la perspective d’une pension très rabotée dans un système par points.

Se mobiliser pour les retraites

En abandonnant la référence des six derniers mois et en intégrant les primes dans le calcul de la future pension, ce nouveau système pénaliserait particulièrement les PE qui connaissent une évolution salariale lente et n’ont quasiment aucun régime indemnitaire ou de primes à faire valoir. Les premières simulations faites à partir des éléments présents dans le rapport Delevoye donnent des pertes de l’ordre de 300 à 600 € mensuels pour les PE actuellement en fonction et de 600 à 800 € pour celles et ceux qui démarreront le métier à partir de 2025. Pas de quoi rendre attractive une profession déjà bien en mal de recrutement. Le 5 décembre prochain est un premier rendez-vous de mobilisation pour s’opposer à ce projet de réforme. Il faudra compter sur les personnels des écoles qui sont appelés à la grève et à être massivement présents dans les manifestations partout sur tout le territoire. Cette journée en appellera d’autres si le gouvernement reste sourd à la demande de préserver un régime solide et lisible de retraite par répartition, seul à même de préserver et améliorer un niveau de pension acceptable pour les personnels des écoles.

 

27 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.