www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Société 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
24 septembre 2007

Le droit de grève ne se négocie pas !

La loi du 4 octobre 1941, dite « Charte du travail », a été votée par le régime de Vichy. Elle interdisait la grève et posait le principe des syndicats uniques et obligatoires.

Le droit de grève a été garanti à la Libération, en réaction contre tous les interdits imposés par l’occupation et le régime de Vichy. La Constitution de 1946 a autorisé la grève des fonctionnaires. Le texte affirme ainsi que « Tout homme peut défendre ses droits et ses intérêts par l’action syndicale et adhérer au syndicat de son choix. »

Ce droit de grève est en péril à travers l’instauration d’un « service minimum » dans les transports ( Fillon souhaite la même chose pour l’Éducation Nationale).

Quant à la « grève à bulletin ’secret’ », obligeant les salariés à se déclarer individuellement gréviste 48 heures avant la grève, puis à voter à bulletins secrets 8 jours après le début de la grève, qu’est-ce sinon la remise en cause directe de ce droit ?

Il ne viendrait à l’idée de personne de se mettre en grève tout seul. La grève , et c’est ce qui fait sa force, est un acte collectif répondant généralement à un mot d’ordre syndical.

La grève est un acte efficace puisque ce sont les mouvements de grève qui sont à l’origine de toutes les grandes avancées sociales des 70 dernières années : c’est une forme de lutte collective et solidaire , radicale.

Et ce n’est donc pas par souci des « usagers » que le gouvernement veut l’interdire !
Si celui-ci voulait améliorer les services publics, il cesserait de les démanteler au nom de la rentabilité, il embaucherait massivement les personnels nécessaires, il leur attribuerait des crédits suffisants.

Sarkozy, Fillon, Darcos... veulent casser cette efficacité, quoi qu’ils en disent ; et pour arriver à leurs fins, ils usent et abusent de leurs privilèges d’hommes de pouvoir se permettant de mentir et de tromper sans risque d’être contredits dans les grands médias à leur service.

Défendre le droit de grève,
c’est défendre nos moyens de lutte !

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.