www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Ecole  / Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
7 février 2019

Compte rendu du CTSD/CDEN carte scolaire rentrée 2019

Ouvertures, fermetures, CE1 à 12. Voici le projet du DASEN concernant la carte scolaire 2019. Le SNUipp-FSU 81 a voté contre le projet global présenté.

Pour la rentrée prochaine, les prévisions d’effectifs élèves pour le Tarn sont en légère baisse d’après les chiffres du Ministère (-251 élèves). Avec une dotation de 1 poste supplémentaire pour cette carte scolaire de rentrée, mais 9 CE 1 à dédoubler en REP et 3 postes prévus de conseillers mathématiques décidés par J.M Blanquer, le calcul est simple et accessible à un ministre : la situation va clairement se dégrader ! Les politiques d’austérité menées par les gouvernements successifs continuent de mettre à mal le Service Public d’Education. La dotation du Tarn reste toujours largement insuffisante. Les seuils ne sont pas fixés en fonction de critères pédagogiques mais en fonction des moyens votés au budget de l’Etat. Le SNUipp-FSU continue de dénoncer ces seuils beaucoup trop élevés.

Lors du CSTD du jeudi 7 février, nous avons voté, avec le SNUDI-FO, contre le projet de carte scolaire présenté par le DASEN. Le SE UNSA s’est abstenu.

Les votes concernant le projet de carte scolaire en CDEN :

Pour : 0

Abstention : 12 (représentants du SE-UNSA (2), représentants de la FCPE (4), représentant des DDEN, représentant de la FEDERTEEP, 4 représentants des élus)

Contre : 12 (représentants de la FSU (5), représentants de FO (2), 5 représentants des élus)

Malgré ce vote de désaveu du projet de carte scolaire qui voit se fragiliser encore un peu plus l’École tarnaise, celui-ci est tout de même entériné par les représentants de l’État dans le département : DASEN et Préfet.

Les délégué.es du SNUipp-FSU sont intervenus pour défendre chaque dossier grâce aux éléments que vous nous avez fait remonter.

Ouvertures de classes (19) :

REP (10) :

  • 1 Négrin
  • 2 Jean Moulin Carmaux
  • 2 Crins Graulhet
  • 1 Albertarié Graulhet
  • 2 Victor Hugo Graulhet (dont 1 pour les classes hors CP et CE1)
  • 2 Briatexte - St-Gauzens

Ordinaire (7) :

  • 1 Laden Castres
  • 1 St Exupéry Albi
  • 1 J. J. Rousseau Albi
  • 1 Lempaut
  • 1 Lagrave
  • 1 E. Herriot Albi
  • 1 La Curveillère Albi

RPI (2) :

  • 1 Fenols - Lasgraïsses - Orban
  • 1 Carbes - Castres - Fréjeville

Fermetures de classes (19) :

Ordinaires (16) :

  • 4 C. Claudel Albi
  • Angles
  • Maternelle J. Prévert Castres
  • élémentaire JBC Carmaux
  • Lombers
  • Rabastens
  • Lacrouzette
  • Ambres
  • Alban
  • élémentaire J. Jaurès Carmaux
  • Cuq Toulza
  • Saix
  • L. Paulin St Sulpice

RPI (3) :

  • Lagardiolle - Lescout - St Avit
  • Pampelonne - Tanus
  • St Jean de Rives - St Lieux les Lavaur

Sur Albi, le DASEN ferme les 4 classes de C. Claudel et n’ouvre, pour ces enfants, que 2 classes (1 à la Curveillère et 1 à J. J. Rousseau).

Les ouvertures à St Exupéry et à E. Herriot étant totalement indépendantes.

Le DASEN récupère donc 2 postes grâce à ce tour de passe passe comptable !

Fermetures Dispositifs (équivalent à 5,5 postes) :

PDMQDC ( équivalent à 5 postes) :

  • 1/2 J. Moulin Carmaux
  • 1/2 Crins Graulhet
  • 1/2 République Mazamet
  • 1/2 A. Malroux Blaye les Mines
  • 1/2 L. Michel Gaillac
  • 1/2 L. Pasteur Labruguière
  • 1/2 M. Curie Labruguière
  • 1/2 Las Peyras Rabastens
  • 1/2 St Benoit de Carmaux
  • 1/2 St Juéry

La mesure phare du Ministre Blanquer finit de se mettre en place sans les moyens suffisants. Elle est en partie financée par les fermetures de « Plus de maîtres que de classes » (l’équivalent de 5 postes), dispositif plébiscité par les équipes qui l’ont pleinement investi !

Autres dispositifs (équivalent à 0,5 poste) :

  • 1/2 poste à l’hôpital d’Albi

Ouvertures Dispositifs (équivalent à 4,5 postes) :

  • 1/2 coordonnateur.trice Pôle Inclusif Accompagnement Localisé (rattaché au collège les Clauzades à Lavaur)
  • 1/2 enseignant.es référent.es pour le suivi des élèves en situation de handicap
  • Augmentation d’1/2 poste pour la mission départementale de suivi des situations complexes
  • 1 poste d’unité d’enseignement externalisée élémentaire autisme (école Rochegude à Albi)
  • 2 postes pour le plan Vilani - Torossian

Certaines ouvertures ou fermetures impliquent un changement dans les décharges de direction.

Les changements par rapport au projet initial :

Le DASEN a effectué 19 fermetures au lieu des 22 envisagées dans son projet initial.

Des écoles mobilisées ont pu bénéficier d’une annulation de fermeture comme l’école Lambert à Castres et l’école Louisa Paulin à St Juéry.

Les écoles toujours visées en fermeture doivent continuer et amplifier les mobilisations.

Aucun poste de remplaçant.e ne sera finalement créé. La situation ne risque pas de s’améliorer l’année prochaine.

Le DASEN est également revenu sur 1 des 3 postes initialement prévus pour le plan Vilani - Torossian

Pour le SNUipp-FSU 81, il est aberrant de fermer des classes dans les écoles où les situations d’apprentissages de nos élèves sont bonnes au prétexte qu’il faut en ouvrir là où ces conditions sont dégradées. Ce sont de réels moyens humains dont le système éducatif a besoin. Les conditions de travail des PE et d’apprentissages de nos élèves sont idéales dans les écoles où le DASEN a acté une fermeture... Un comble !

Lors de cette instance, nous sommes aussi intervenu sur la situation du remplacement, sur les effectifs surchargés dans les ULIS du département, sur les écoles exclues de l’Education Prioritaire en 2015, sur le recensement des grévistes dans les écoles par la gendarmerie et sur la fermeture illégitime de l’école Camille Claudel.

La motion du CTSD du SNUipp-FSU 81

PDF - 110 ko
motion ctsd 07 02 19

La motion du CDEN du SNUipp-FSU 81

PDF - 209.4 ko
motion cden

Pour le SNUipp-FSU des conditions décentes de travail pour les PE et d’apprentissage pour les élèves nécessitent des écoles ne dépassant pas 25 élèves de moyenne par classe et 20 en REP, dans les quartiers difficiles, les petites écoles à 2/3 classes et les écoles de montagne ou en rural isolé. Elles nécessitent aussi que les enseignant.es absent.es soient remplacé.es dans leur classe, que les directeurs.trices bénéficient de plus de temps pour effectuer leurs missions sur les écoles, que les enseignants puissent partir massivement en formation continue, que les élèves en difficultés puissent être accompagnés par les enseignant.es des RASED.

La taille des classes est un des leviers de la réussite scolaire, les études sont formelles et le gouvernement en est conscient puisqu’il a décidé de dédoubler les CP en REP. Nous réclamons donc un effort sur l’ensemble des classes du pays car, d’après la recherche, la taille des classes a des influences sur les conditions de travail des enseignants et la réussite des élèves. Elle permet plus aisément le travail sur le langage dès la maternelle et jusqu’au cycle 3, le travail de groupes, les manipulations et le suivi de chaque élève.

Les moyens nécessaires à une vraie refondation de l’école dans le Tarn, nous les avons chiffrés :

  • 113 postes pour qu’aucune école n’ait une moyenne supérieure ou égale à 25 élèves par classe et 20 en REP, dans les quartiers difficiles qui ne sont plus reconnus en éducation prioritaire, en zone montagne ainsi que les petites structures (écoles de 2 et 3 classes) ;

A lire : liste des écoles pour lesquelles le SNUipp-FSU 81 a demandé une ouverture pour la rentrée prochaine

PDF - 197.9 ko
Liste école ouverture SNUipp
  • 38 postes RASED pour reconstituer 18 antennes RASED complètes avec 1 maître G, 2 maîtres E et 1 psychologue scolaire ;
  • 30 postes de remplaçant-es pour reconstituer une brigade de remplacement formation continue, soit 2% du nombre d’enseignantEs total du département ;
  • 20 postes de remplacant-es pour qu’il n’y ait plus de classe non remplacée pendant plusieurs jours et d’enfants scolarisés dans des classes à plus de 35, voire 40 élèves quand il faut accueillir les élèves des collègues non remplacé-es ;
  • 75 postes pour revenir à un taux de scolarisation de 50 % des enfants de moins de 3 ans ;
  • 50 postes pour les décharges de direction (décharge complète à partir de 10 classes, demi-décharge de D6 à D9, quart de décharge de D2 à D5 et demi-journée de décharge pour les D1) ;
  • 50 postes comme 1ère étape de la mise en place du « Plus de maîtres que de classe » version SNUipp-FSU, qui n’a rien avoir avec la posologie homéopathique de notre ancienne Ministre, pour aller vers, à terme, 250 postes correspondant à 1 maître supplémentaire pour 5 classes ; au lieu d’aller vers sa destruction.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.