www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU  / Elections professionnelles  / Elections professionnelles 2014 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
5 juillet 2018

Une entrée dans le métier de plus en plus dure

Lors du Comité Technique Ministériel (CTM) du 15 juin dernier, un bilan de la campagne de titularisation des personnels enseignants des premier et second degrés a été présenté.

En 3 ans, le taux de démissions chez les stagiaires du 1er degré a augmenté de 75%. En 2016-2017, 3.3% des stagiaires ont démissionné de l’Education Nationale, quand en 2014-2015, ils étaient 1.9%.

En 2016-2017, 11% des stagiaires n’ont pas été titularisés, dont 7.4% pour cause de renouvellement ou de licenciement, soit près de 1120 stagiaires qui n’ont pas été titularisé à la rentrée 2017.

Ce constat alarmant vient en écho aux résultats de l’enquête stagiaire que le SNUipp-FSU mène depuis 4 ans. Le bilan que font cette année les stagiaires de leur entrée dans le métier et de leur formation se situe dans la lignée de ceux tirés les années précédentes.

Les stagiaires se déclarent stressés, débordés, insuffisamment préparés en particulier aux enjeux de la démocratisation du système scolaire. Avec près de 49 h de travail hebdomadaire en moyenne, la charge de travail reste bien trop importante, particulièrement du fait du poids du mi-temps en responsabilité.

Les professeurs stagiaires payent le prix fort du manque d’investissement et d’une réforme qui ne permet de se consacrer sereinement à l’apprentissage du métier d’enseignant.

Pour le SNUipp-FSU, c’est plus que jamais à la remise à plat de la réforme qu’il faut s’atteler, afin d’améliorer les conditions de formation des stagiaires et de travail des formateurs.

 

23 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.