www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actualité départementale 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
8 décembre 2017

Fusion des BD et des ZIL, le projet de la DASEN !

Les organisations syndicales ont rencontré l’administration lors d’un Groupe de Travail (GT) ce vendredi 8 décembre pour se voir informés du projet de fusion des ZIL et des BD dans un "vivier" unique de remplaçants. Pour le SNUipp-FSU 81, ce projet n’est pas acceptable !

Lors du GT, l’administration a présenté aux organisations syndicales le projet de fusion des ZIL et des BD en un seul "vivier" de remplaçants.

Une déclaration commune à FO et au SNUipp-FSU a été lue en début de GT.

PDF - 94.2 ko
Déclaration commune GT 8 décembre

A partir de la rentrée 2018, tous les titulaires d’un poste de ZIL et d’un poste de BD passeront titulaires d’un poste de Titulaire Remplaçant.

La gestion de ces Titulaires remplaçants devraient se faire comme suit :

  • Priorité serait donnée aux stages, donc affectation des titulaires remplaçants sur les postes en question.
  • Puis viendraient ensuite les remplacements de longues durées, avec toujours une affectation par la DSDEN
  • Et enfin, seulement à la fin, viendraient les remplacements courts avec une affectation faite par les circonscriptions.

Une question qu’on est en droit de se poser : Sur quel critère choisira-t-on tel ou tel titulaire remplaçant puisqu’il n’y a plus de distinction entre ZIL et BD ?

Réponse de l’administration : Il faut compter sur la bienveillance et la connaissance des secrétaires de circonscription et des gestionnaires des BD.

Rien dans le projet de fusion de l’administration ne garantirait une équité de traitement entre les titulaires remplaçants et une transparence sur leur affectation si ce n’est la seule confiance en la bienveillance des secrétaires.

Ne remettant absolument pas en doute la bienveillance de ces secrétaires, on se retrouverait malgré tout dans un système "à la tête du client" où celui qui parle le plus fort ou le plus vite obtient ce qu’il veut au détriment des autres.

Est-ce là notre conception de l’équité ? Certainement pas !

Le système du remplacement ne peut pas reposer seulement sur la confiance. Il doit y avoir des textes officiels qui garantissent l’équité entre toutes et tous.

Pour ce qui est des inquiétudes des ZIL qui ne voudraient pas effectuer des remplacements longs et des BD qui ne se sentiraient pas d’effectuer des remplacements "au pied levé", l’administration nous a encore répondu que tout se ferait sur la base de la connaissance des secrétaires et sur la confiance et que priorité serait donnée aux ex-ZIL pour les remplacements courts et inversement pour les longs.

Cela rassurerait peut-être les ZIL et BD actuels, mais qu’en est-il pour les nouveaux arrivant dans le métier ?

Tous ces nouveaux arrivants seront traités comme "vivier" unique de remplacement, et à ce titre là, n’auront plus leur mot à dire vis à vis de la durée de remplacement.

Finalement, cette fusion présentée par l’administration comme devant améliorer le remplacement n’améliore rien du tout.

Les titulaires de postes fixes ne seraient toujours pas assurés d’avoir un remplaçant en cas de congé court, les ex-ZIL ne seraient pas sûrs d’être sur des remplacements courts, et les ex-Bd ne seraient pas sûrs d’être sur des remplacements longs (ce qui peut être générateur de stress pour les collègues), tout serait géré "à la tête du client" et puis nous n’aurions plus aucune garantie sur le long terme.

Les enseignant-es choisissent ces postes en connaissance de cause et acquièrent des compétences spécifiques à ces différentes fonctions. Une telle fusion imposerait une flexibilité accrue et détournerait les collègues expérimentés de ces postes.

Cette situation pourrait avoir comme conséquence d’augmenter leur attribution d’office à des collègues non volontaires et ne serait donc pas de nature à améliorer la situation du remplacement, bien au contraire.

Les postes de remplaçants, déjà peu attractifs actuellement, le seront encore moins avec la création de ce vivier unique. Le manque de lisibilité du type de remplacement inhérent au poste lors des opérations de mouvement les rendra forcément beaucoup moins attractifs.

Encore une fois, ce sont les conditions de travail, déjà très dégradées, qui seront impactées : celles de titulaires remplaçant-es qui ne sauront jamais sur quel type de remplacement ils-elles vont être affectés ; celles des équipes également, qui verront dans le meilleur des cas des jeunes collègues assurer ces missions de remplacement sans l’avoir choisi et les non-remplacements se multiplier. De plus, la multiplication des arrivées tardives des remplaçants sur les écoles sont à craindre avec le système qui nous a été présenté (pour toutes et tous, cela veut dire répartition des élèves dans les classes en attendant...) ; celle des personnels administratifs qui vont hériter d’une nouvelle gestion de ces remplacements.

Par ailleurs, l’article 3 du décret du 9 mai 2017 introduit la notion de « résidence administrative », comme étant le "territoire de la commune" où est implanté l’école de rattachement, ce qui pourrait avoir pour conséquence à terme la remise en cause des versements de l’ISSR.

Un CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et de Conditions de Travail) extraordinaire est convoqué pour traiter de ce sujet le mercredi 20 décembre et un CTSD (Comité Technique Spécial Départemental) extraordinaire aura lieu à la rentrée à ce sujet également.

Vos représentants syndicaux du SNUipp-FSU se prononceront contre ce projet de fusion qui, loin d’améliorer les remplacements, aggravera les conditions de travail, déjà bien dégradées, des collègues remplaçants. Pour le SNUipp-FSU, l’urgence pour améliorer les remplacements dans notre département est la création de poste de ZIL et de BD. Sans moyens humains supplémentaires, la situation ne s’améliorera pas !

Nous organisons une réunion d’informations syndicales ce mardi 12 décembre à Graulhet, école Victor Hugo, de 17h à 19h, où il sera grandement question de ce projet de fusion. Venez nombreuses et nombreux pour échanger, débattre et vous informer.

Plus d’informations : Réunion d’informations syndicales "remplaçants et itinérants" mardi 12 décembre à Graulhet, 17-19h

 

43 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.