www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
4 juillet 2017

Compte rendu du Conseil de Formation du mardi 4 juillet 2017

Formation continue : bilan 2016/2017 et présentation plan 2017/2018 ; Formation initiale

En présence de l’administration, des équipes de circonscription, de formateurs et du gestionnaire de l’ESPE, il a été fait le bilan 2016-2017 de la formation continue et une présentation de la formation 2017-2018 par l’IEN-A en charge de ce dossier.

Le SNUipp-FSU a déploré une nouvelle fois qu’aucun document n’ait été transmis avant la commission, ce qui ne permet pas aux délégué-es des personnels de préparer sérieusement en amont et ne permet pas de réels débats de fond lors de la réunion.

Bilan 2016-2017

347 modules de formation dont 26% de stages et 74% d’animations pédagogiques.

Il y a eu sur cette année 4903 journées de formation. 23 journées ont été annulées.

1- Les stages

89 modules sur 1711 journées stagiaires. Il y a 8 ans, nous avions 2849 journées stagiaires.

2- Les formations statutaires

  • Directeurs

Les nouveaux directeurs bénéficient actuellement de 2 semaines de formation en fin d’année avant la prise de poste, puis de 3 semaines sur leur première année de poste, échelonnées sur septembre et mai.

Les directeurs en poste ont bénéficié cette année de 8 jours sur le pilotage pédagogique et 6 jours sur la santé sécurité au travail.

  • CAFIPEMF Une nouvelle formation est en place. 8 personnels ont été reçus.
  • CAPASH
  • Formation des PES Il y avait 36 PES cette année.

3-Conférence

La DASEN indique que les conférences inter degré allaient être augmentées.

4-Congrès AGEEM

Durant l’année, 4 stages de 3 jours séparés ont eu lieu en cohérence avec le congrès. 60 enseignants y ont participé.

69 enseignants du Tarn participent au congrès.

5-Animations pédagogiques

253 modules ont été proposés soit 2967 journées de 6h.

Le SNUipp-FSU a fait remarquer que ce bilan faisait apparaître que le volume des animations pédagogiques était largement supérieur à celui des stages de formation continue. Cette prépondérance des animations pédagogiques n’a fait que s’aggraver ces dernières années, les moyens en remplacement pour la formation continue étant largement insuffisants. Le SNUipp-FSU revendique un équilibre inverse entre ces 2 types de formation. En effet, les animations pédagogiques sont placées le plus souvent en semaine après la classe, ce qui ne permet pas aux collègues d’être réellement disponibles, alors que les stages se font sur temps de travail. Le SNUipp-FSU revendique les moyens nécessaires pour refonder une réelle formation continue, à savoir 30 postes de remplaçants exclusivement dévolus au remplacement des collègues en stage.

Nouveau plan 2017-2018

1348h de stage et 732h d’animations pédagogiques sont prévues. 6 conférences inter degré départementales sont prévues.

- Formation PES

Il y aura environ 60 PES à l’ESPE d’Albi cette année. Une semaine d’accueil aura lieu fin aout du lundi au jeudi. Le vendredi étant la pré-rentrée, le dernier jour de cette semaine d’accueil sera effectué le 14 septembre.

Le lundi 28 aout les PES seront reçus par la DASEN à Albi et le mardi 29 aout par la Rectrice à Toulouse.

Concernant la formation initiale, le SNUipp-FSU ne peut hélas que confirmer le bilan peu reluisant tiré les années précédentes, avec une crise de recrutement sans précédent. Le manque d’attractivité actuel du métier d’enseignant est très alarmant. Il est sans aucun doute lié à la dégradation conjointe des conditions d’exercice du métier, des rémunérations toujours basses en début de carrière et sans perspectives d’amélioration notoires sur le long terme et des conditions tardives et onéreuses de recrutement. Depuis 2013, dans de nombreuses académies, les concours ont été marqués par des pertes de recrutement. Le SNUipp-FSU s’est adressé au Ministre afin de compenser ces pertes par des recrutements sur les listes complémentaires, qui doivent rester ouvertes le plus longtemps possible afin de retarder au maximum les sous-nombres dans les départements.

Le master MEEF tel qu’il s’est mis en place dans les ESPE n’a apporté aucune amélioration, et pire, a entraîné des dégradations par rapport à la formation dispensée par les IUFM avant 2009 et n’a pas permis de passer d’une formation de type successif à une formation intégrée que tous les acteurs appelaient de leurs vœux. La première année est à nouveau une année de préparation au concours avec, cerise sur le gâteau, des examens de fin de M1 à préparer et à réussir.

Le SNUipp-FSU propose de sortir du cadre actuel de la formation et de revoir complètement l’architecture de la formation initiale. Il revendique un recrutement par concours en fin de L3, suivi de deux années de formation théorique et pratique, en alternance, rémunérées et reconnues par un master.

- Suivi T1/T2

Un accompagnement sur les deux années de début de carrière est mis en place. Deux visites, une en début d’année et une autre en fin pour les T1, et une visite en début d’année de T2.

De plus, 15h de stages à public désigné en T1, 9h en T2, ainsi que 9h d’animations pédagogiques.

-Règles d’attribution des stages

Concernant les modalités de sélection des candidat-es aux stages, un groupe de travail aura lieu mi-septembre afin de revoir le calcul du barème. Ce qui pose le plus problème est la non-prise en compte de la priorité pour les collègues ayant cumulé 3 années de demandes infructueuses. Des problèmes techniques sont invoqués pour justifier cette difficulté.

 

37 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.