www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
27 février 2017

Compte rendu Groupe de travail CTSD du 21/02/17

  • PEMF augmentation de la décharge de 1/4 à 1/3
  • Remplacement : transformation de tous les postes ZIL en BD
  • Langues vivantes : « dé-fléchage » des postes anglais ( avec maintient des personnels sur leurs postes)
  • Suppressions des CUI aide administrative pour l’accompagnement des élèves handicapés.

Ce groupe de travail a été présenté comme une consultation pour ajuster les décisions de la DASEN sur la carte scolaire (CTSD prévu le 28 février ). Voici les thèmes qui ont été abordés :

La DASEN a brièvement ouvert la séance, en en profitant pour reprocher à certaines organisations syndicales (le SNUipp-FSU en particulier) de diffuser les documents de travail sur la carte scolaire. Nous assumons parfaitement cette diffusion qui nous permet de faire notre travail de délégué-es du personnel, d’autant que les documents fournis ne constituent pas du tout projet. Le groupe de travail a ensuite été présidé par la Secrétaire Générale.

Remplacement

Un bilan chiffré du remplacement nous a été communiqué. Les données ne font que confirmer le manque criant de postes de remplaçant-es.

L’administration souhaitait connaître notre point de vue sur la transformation des postes de ZIL en postes de BD, comme cela s’est fait dans certains départements.

Nous avons exprimé notre opposition à cette transformation, rappelant que les postes de ZIL devaient concerner les remplacements sur une zone plus limitée, qu’ils sont beaucoup plus attractifs au mouvement que des postes de BD, qu’ils préservent dans la plupart des cas des conditions de vie personnelle et familiale plus facile pour des jeunes collègues souvent nommés par défaut sur ces postes. Nous avons aussi insisté sur la gestion des postes de ZIL au niveau de la circonscription, gestion donc de proximité qui pourrait disparaître s’il n’y a plus que des postes de BD.

Nous avons rappelé que les difficultés de remplacement étaient une conséquence des suppressions massives de postes des années Sarkozy, non recréés sous Hollande. Ce sont des centaines de postes qui sont nécessaires pour diminuer le nombre d’élèves par classe, améliorer le remplacement, restaurer les RASED, permettre la formation continue, etc. La dotation du Tarn de 10 postes pour la rentrée 2017 est largement insuffisante et le SNUipp-FSU ne rentrera pas dans une co-gestion de la pénurie qui prioriserait des créations de certains types de postes au détriment d’autres.

PEMF et formation continue

L’IEN adjoint a présenté la situation actuelle des PEMF. Il y a 19 postes dans le département mais seulement 13 sont pourvus, avec une concentration plus importante sur l’albigeois. La volonté est d’aller vers 2 PEMF par circonscription. Ils-elles seraient associé-es à l’équipe de circonscription sur la formation initiale (suivi et accompagnement des PES et néo-titulaires) et de la formation continue (stage à l’ESPE et animations pédagogiques en présentiel ou distanciel).

Le point important repose sur le temps de décharge des maîtres-formateurs. En effet, une circulaire ministérielle récente est venue ré-affirmer l’obligation de revenir à un tiers de décharge pour les PEMF, après plusieurs années de décharge à ¼ temps (mis en place au moment de la généralisation de la semaine à 4 jours en 2008). Cette mesure représente 1,52 ETP (ETP = Equivalent Temps Plein), un peu plus d’un poste et demi, évidemment là aussi à prendre sur la dotation départementale de 10 postes...

L’administration voulait connaître notre point de vue sur la question. Étant donné que nous avions dénoncé le recul du passage de 1/3 à ¼ et que nous avions régulièrement demandé de revenir au 1/3, notamment depuis le retour à la semaine à 9 demi-journées, nous nous sommes prononcés pour cette mesure. Cependant nous avons dénoncé le fait que cette mesure ne soit pas financée en dehors de la dotation départementale en effet, ce sont 1,52 postes qui ne pourront pas servir pour ouvrir des classes, des postes de remplaçant-es ...

Fléchage des postes langues

La Secrétaire Générale a annoncé que la DASEN comptait « dé-flécher » l’intégralité des 56 postes anglais du département avec maintien des personnels sur leur poste, ce qui répond à une demande ancienne du SNUipp-FSU. Cette proposition a été acceptée par les 3 organisations syndicales. Cette mesure avait été annoncée depuis de nombreuses années mais avait toujours été repoussée à chaque fois.

Dans les années à venir, des fléchages de postes dans d’autres langues (espagnol et allemand) seront opérés afin d’assurer la continuité de l’apprentissage d’une langue sur un secteur de collège. Ils se feront à la seule condition d’une vacance de poste sur l’école concernée.

CUI aide administrative

La Secrétaire Générale a annoncé, qu’étant donné la montée en puissance du besoin d’accompagnement d’élèves en situation de handicap, on se dirigeait rapidement vers la suppression des contrats CUI aide administrative pour les transformer en contrat CUI AESH, comme cela se fait en ce moment en Ariège.

Encore une fois, on déshabille Pierre pour habiller Paul. Pour le SNUipp-FSU, ce n’est pas acceptable. Nous avons dénoncé ce projet qui va remettre des personnels au chômage et qui va dégrader les conditions de travail de nombreux-ses directeur-trices, qui n’auront plus cette aide indispensable.

 

27 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.