www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Début de carrière 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
1er novembre 2015

Compte rendu de l’audience auprès de la rectrice du 12 octobre 2015 sur les débuts de carrière

Pour l’administration : H. Bernard (Rectrice), Xavier Legall (nouveau SG), J. Caillaut (IA 31), J.J. Vial (DRH), F. Tajan (DPE) Pour l’ESPE : V Larrivé ; Vergnolle-Mainar (Dir Adj ESPE) A noter que nous n’avons pas été informés de leur présence.

En préambule de la réunion, nous sommes intervenus sur deux points.

1. L’horaire de l’audience :

18 h 30 horaire trop tardif pour les autres départements de l’académie Réponse : "j’en suis consciente mais je n’ai pas pu faire autrement..."

2. Valentin Pion :

Valentin Pion est un collègue PES du Tarn qui a eu une prolongation de scolarité malgré de bon rapports de la part de ses formateurs sur son travail en classe. Tous les détails ICI. Nous avons fait le lien avec les propos de Maillard IA-IPR sur la typologie des enseignant-es du second degré (voir notre article en cliquant là).

Y a-t-il un tropisme dans l’académie de Toulouse ? Juge-t-on les enseignant-es sur des critères professionnels ou idéologiques ? Au moment où on veut faire de l’EMC dans les classes comment peut-on reprocher à un enseignant d’avoir des préoccupations éthiques et civiques ?

Réponse de la rectrice : vous ne pouvez pas dire cela. Je ne vois pas le lien que vous faîtes entre monsieur Vion et les déclarations de monsieur Maillard. On ne peut pas penser qu’il y a une politique de classement des agents.

Il ne sera jugé que sur sa valeur professionnelle. (sans rire).Cela dit, on a donné beaucoup trop d’importance à tout ça. La typologie utilisée est classique dans le privée. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant.

Cette banalisation de propos tenu par un formateur de personnel d’encadrement de l’Éducation Nationale est inquiètante.

3. Titulaires accueillant des PES :

On a évoqué les difficultés qui pouvaient apparaître entre titulaires et stagiaires : charge de travail (répondre aux sollicitations). On a demandé que les collègues puissent être exempté-es d’APC ou percevoir une indemnité.

On a insisté sur le fait que le choix avait été fait d’utiliser les PES comme moyen d’enseignement. Dans ce cadre, l’ESPE ne devrait pas faire de demande susceptible de déstabiliser les pratiques de classe des titulaires. On a rappelé que si l’ESPE souhaitait que les pratiques de classes soient un véritable moment de formation, il fallait revenir aux stages massés en responsabilité.

Enfin, on a condamné les affectations de 2 PES sur un même poste. Réponse :

Réponse : Refus sur l’APC et renvoie au national sur l’indemnitaire. Accord sur le fait que les formateurs de l’ESPE ne devaient pas prescrire des pratiques susceptibles de remettre en question celles des titulaires. Là-dessu, les représentantes de l’ESPE ont déclaré ne pas savoir de quoi on parlait... L’affectation de deux PES sur le même poste doit être évitée. La rectrice y tient !

4. PES

Rappel de la lourdeur de l’année (mi-temps classe, formation, master, validation d’UE). Demande que les animations pédagogiques puissent s’effectuer sur la base du volontariat.

Réponse : Sur la Haute Garonne, l’IA accepte qu’elles soient faites uniquement en distanciel et les dispense de la formation dans les circonscriptions sur la laïcité . Peut pas s’engager pour les autres départements...

5. Affectations PET1

Nous avions surtout des éléments sur le 31.

On a demandé que la nomenclature soit plus explicite. Il ne va pas de soi que des BD Stage Long renvoie à de l’ASH...

On a contesté que les PET1 non affectés-es à la 3e phase soient affecté-es sur les brigades et pas en attente d’affectation correspondant à leur qualité de débutant-es.

On a demandé que les collègues sur des affectations non conformes à l’esprit de la circulaire mouvement du 31 (protection des débuts de carrière) et qui en feraient la demande soient réaffecté-es au fil de l’eau sur des support permettant une pratique ordinaire de la classe. Réponse :

Il y aura un toilettage de la nomenclature des postes. les collègues qui en feront la demande et qui sont sur des support REP ou REP +, ASH, remplacements courts, seront réaffectés au fil de l’eau en fonction des opportunités.

6. PET2

Rappel que c’est l’année d’inspection.

Dénonciation de l’inéquité pour les collègues sur des supports ne correspondant pas à une pratique de classe ordinaire (ZIL) et des inégalités de traitement des PET2 quant à leurs conditions d’inspection.

Réponse : Un travail est fait dans les circonscriptions pour accompagner les collègues. (Nous n’en avons pas la trace...)

7. LC et INEAT

Où en est-on de la Liste Complémentaire et du recours aux INEAT pour les postes vacants ?

Réponse : J’ai fait déjà beaucoup. Le ministère voulait que l’on recoure à la LC (135 possibles pour l’académie) et j’ai fait le choix de recourir aux INEAT (71 dont 31 pour la Haute Garonne) pour répondre à la demande de collègues en attente de mutation dans le département.

Réponse du SNUipp : Vous avez fait çela parce que vous n’aviez pas le choix compte tenu des capacité de formation de l’ESPE.

 

30 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.