www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Carriere  / Temps partiel 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
6 mai 2015

Temps partiels : vers une remise en cause des acquis

Les 3 organisations syndicales ayant des représentant-es dans les instances paritaires ( SNUipp-FSU , SE-UNSA et SNUDI-FO) ont été reçues par la Secrétaire Générale et le responsable des Ressources Humaines de la DSDEN ce mercredi 6 mai 2015. Une partie des nouvelles demandes de temps partiel sur autorisation risquent fortement d’être refusées.

Les 3 organisations syndicales se réuniront dès jeudi 7 mai pour envisager une riposte unitaire à cette nouvelle dégradation de nos conditions de travail.

Les constats de l’administration :

Cette année scolaire 284 PE travaillent à temps partiel, soit 18% des PE contre 12% dans l’académie.

Pour l’année scolaire qui vient 329 PE demandent à travailler à temps partiel dont 238 en renouvellement et 91 nouvelles demandes.

L’objectif de la DASEN est d’avoir globalement plus de personnels sur le terrain pour augmenter le nombre de titulaires remplaçants afin de mieux faire face aux besoins de remplacement de congés maladie et relancer la formation continue.

Les propositions de la DASEN :

  • Pour les 228 PE qui demandent le renouvellement de leur temps partiel sans changement de quotité l’accord sera donné dans le cadre des 3 ans renouvelables
  • Pour les 10 PE qui demandent le renouvellement de leur temps partiel avec changement de quotité, ils/elles seront convoqués par leur IEN pour étudier leur cas. S’il y a refus d’accorder le temps partiel dans la nouvelle quotité demandée, l’accord reste pour une continuité dans l’ancienne quotité.
  • Pour les 91 PE qui demandent un temps partiel et qui travaillent cette année à plein temps :
    • 51 sont des temps partiels de droit qui seront accordé
    • 40 ne sont pas des temps partiels de droit. Les PE seront convoqués par leur IEN pour expliciter leur nécessité de travailler à temps partiel l’an prochain. Certaines demandes pourraient être refusées mais les critères de refus ou d’acceptation ne nous ont pas été présentés et ne semblent pas définis par l’administration.
  • La déclaration à 50% pour les PE qui travaillent près de 50% du temps en fonction des horaires de leur écoles sera maintenue pour qu’ils/elles puissent bénéficier des prestations CAF.

La position du SNUipp-FSU :

  • C’est une dégradation supplémentaire des conditions de vie et de travail qui se profile.
  • La suppression des temps partiels va provoquer une hausse du nombre d’arrêts maladie. Les collègues qui ont charge de famille, qui débutent et qui habitent loin de leur affectation ne supporteront pas ces conditions.
  • Ce sont donc les conditions de travail de tout-es les collègues qui vont être affectées par des congés maladie encore plus nombreux et toujours pas remplacés.
  • Au moment où 5 millions de personnes sont au chômage il est scandaleux d’obliger des fonctionnaires à travailler plus, plutôt que d’augmenter les recrutements au concours.
  • Les PE à temps partiel ne sont payé-es que pour le temps de travail effectué, l’argent existe donc pour embaucher. Il n’y a que la volonté de limiter le nombre de fonctionnaires qui prévaut.

Les 3 organisations syndicales, SNUIPP-FSU, SE UNSA et SNUDI FO se réuniront dès jeudi 7 mai pour envisager une riposte unitaire à cette nouvelle dégradation de nos conditions de travail.

 

47 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.