www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Carriere  / Absences 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  ŕ la rubrique {}
11 novembre 2014

Groupe de travail sur les autorisations d’absence

Un groupe de travail dĂ©partemental s’est tenu mercredi 5 novembre avec la DASEN et les organisations syndicales pour faire le point sur les autorisations d’absence de droit ou facultative.

Une fois de plus, le SNUipp-FSU est convoqué à un groupe de travail sans avoir accès aux données pour étudier les propositions de l’administration en toute transparence. Nous dénonçons encore la pauvreté du dialogue social dans le Tarn.

Un Ă©tat des lieux des absences dans le dĂ©partement a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© selon diffĂ©rents critères : types d’absences (congĂ© de maladie ordinaire, congĂ© maternitĂ©, garde d’enfant malade, absences diverses...), nombres d’enseignants absents, durĂ©e des absences.

Durant l’annĂ©e scolaire 2013/2014, il y a eu 37 880 journĂ©es d’absence, dont 33 650 ont Ă©tĂ© remplacĂ©es et 4230 non remplacĂ©es.

D’après les donnĂ©es nationales et acadĂ©miques, le Tarn serait le mauvais Ă©lève concernant les absences.

En Effet, il y aurait un ratio nombre de journĂ©es d’absence/nombre de journĂ©es rĂ©munĂ©rĂ©es de 11,4% pour le Tarn, de 7,1% pour l’acadĂ©mie de Toulouse et de 7,3% pour le niveau national. Pourquoi les enseignants tarnais seraient plus absents que ceux des autres dĂ©partements, ces chiffres nous interrogent ?

La longueur moyenne de l’arrĂŞt de travail des congĂ©s maternitĂ©, augmentĂ©e des congĂ©s pathologiques, est passĂ©e, de 107 jours en 2011/2012 Ă  147 jours en 2013/2014, soit une augmentation de 37%. Cela ne peut que nous interroger sur les conditions de travail de nos collègues, le plus souvent en dĂ©but de carrière, Ă  titre provisoire ou sur poste partagĂ©, qui sont souvent nommĂ©es dans le sud du dĂ©partement tout en habitant près de Toulouse. Il n’est pas possible dans ces conditions de multiplier les trajets longs et quotidiens sans repos. Le passage Ă  la semaine de 4,5 jours peut aussi expliquer cette Ă©volution. Le SNUipp-FSU a demandĂ© que les services fassent une Ă©tude pour vĂ©rifier s’il y a corrĂ©lation entre les trajets, la nomination sur des postes fractionnĂ©s ou Ă  titre provisoire et des congĂ©s longs.

Quant aux CongĂ©s Maladie Ordinaires, leur longueur augmente, elle aussi, mĂŞme si le nombre de collègues qui s’arrĂŞtent diminue. Cela doit aussi nous interroger sur l’Ă©tat de fatigue induit par le passage Ă  la semaine de 4,5 jours qui a rajoutĂ© 2 trajets hebdomadaires et sur la dĂ©gradation des conditions de travail dans de nombreuses Ă©coles oĂą le nombre d’Ă©lèves par classe reste trop Ă©levĂ©, l’aide du RASED a disparu, ....

Cependant, le Tarn est également en première place concernant le taux de remplacement, un peu plus de 97,5% des absences ont été couvertes par les titulaires remplaçants du Tarn, ce qui est au-dessus des niveaux académique et national.

Après cette présentation quantitative des absences dans notre département, la DASEN a proposé des priorités dans la gestion des remplacements.

Les critères de prioritĂ© pour les remplacements courts dans les classes ordinaires sont :

1- Ecoles Ă  1, 2 et 3 classes.

2- Ecoles avec plusieurs enseignants absents.

3- Classes de cycle 2 et 3 puis classe de cycle 1.

Autant les deux premiers critères semblent Ă©vidents autant le troisième interroge. Le SNUipp-FSU a donc demandĂ© pourquoi les cycles 2 et 3 Ă©taient prioritaires sur le cycle 1, la DASEN justifie ce choix par une importance de la continuitĂ© des apprentissages dans ces cycles. Le SNUipp-FSU a fait remarquer qu’il Ă©tait cependant plus facile de rĂ©partir des Ă©lèves de cycle 2 et 3 dans les classes des collègues que des Ă©lèves de maternelle moins autonomes. La prioritĂ© au cycle 2 et 3 ne nous semble donc pas si Ă©vidente que ça. La DASEN a donc annoncĂ© qu’elle y rĂ©flĂ©chirait.

Concernant les remplacements en ASH, l’ordre de prioritĂ© est le suivant, sachant qu’il n’y a qu’un seul titulaire remplaçant spĂ©cialisĂ© ASH :

  • ULIS
  • SEGPA
  • ITEP
  • IME
  • Milieu carcĂ©ral.

Cas des autorisations d’absence pour assister Ă  des obsèques :

Alors que dans la prĂ©cĂ©dente circulaire produite par le prĂ©cĂ©dent IA les autorisations d’absence pour assister Ă  des obsèques autres que celles des parents ou enfants Ă©taient accordĂ©es avec traitement, la DASEN a dĂ©cidĂ©, dans une lecture stricte de la loi, d’accorder ces autorisations d’absence sans traitement afin de faire baisser le nombre d’absences.

Le SNUipp-FSU dĂ©nonce la gestion purement comptable des demandes d’autorisation d’absence pour participer Ă  des obsèques sans prendre en compte la peine des personnels, comme si les enseignant-es abusaient de ce genre d’évĂ©nement pour ne pas aller au travail !

Si ces absences sont non rĂ©munĂ©rĂ©es, cela entraĂ®ne une perte d’AnciennetĂ© GĂ©nĂ©rale de Service (AGS). Une fois de plus les choix de notre hiĂ©rarchie sont guidĂ©s par une volontĂ© de rĂ©pondre aux indicateurs ministĂ©riels. Il n’y a aucune vision des relations humaines, aucun respect de la souffrance des collègues, une suspicion gĂ©nĂ©ralisĂ©e... Seul un tableau EXCEL bien rempli suffit Ă  la satisfaction de la machine. Petit Ă  petit l’humain disparaĂ®t derrière la statistique, ce n’est pas de cette sociĂ©tĂ© dont nous voulons.

Un nouveau formulaire d’autorisation d’absence, dans lequel est ajoutĂ©e la date oĂą nous avons demandĂ© cette autorisation et la date Ă  laquelle l’inspection la reçoit. La DASEN a insistĂ© sur le fait que les dĂ©lais doivent ĂŞtre respectĂ©s. Une information va bientĂ´t arriver dans les Ă©coles.

 

29 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tĂ©l : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.