www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
20 août 2014

Compte-rendu du Conseil de formation du mercredi 2 juillet 2014

Formation continue : état de la formation, M@gistère, ABCD Égalité, animations pédagogiques obligatoires ; Formation initiale
PDF - 102.2 ko
Déclaration préalable conseil de formation 2 juillet 2014

Les délégués du SNUipp-FSU ont lu une déclaration préalable (en pièce jointe) dans laquelle nous avons une nouvelle fois déploré l’état moribond de la formation et des moyens permettant sa mise en place. Nous y avons également rappelé nos exigences en matière de formation initiale qui sont loin d’être satisfaites par la nouvelle réforme. Nous y avons encore vivement dénoncé le nouveau dispositif de formation à distance, M@gistère, et fait un certain nombre de demandes sur les animations pédagogiques obligatoires, les ABCD de l’Égalité, sur la formation à l’hygiène et la sécurité.

Formation continue

Après un bilan de l’année écoulée (sur 307 jours de stages prévus, 78 jours ont dû être annulés faute de moyens de remplacement disponibles, ce qui a représenté la présence de 1674 stagiaires), la DASEN et son IEN adjoint M. Djemmal nous ont présenté le plan de formation pour l’année prochaine. Dans son contenu, il reste similaire à celui de l’année écoulée, s’articulant autour de 4 axes : accompagnement à la refondation de l’école, mise en œuvre du socle commun et évaluation des acquis des élèves ; parcours des élèves à besoins éducatifs particuliers ; accompagnement à la prise de fonction.

En revanche, concernant les moyens pour assurer cette formation continue, il y a du changement ou en tout cas de grosses incertitudes : toujours 15 BD affectés en priorité au remplacement pour départ en formation continue alors que la brigade risque fort d’être diminuée car complètement dépendante du surnombre en personnels dans notre département. Nous aurons certainement plus d’éléments de réponse sur ce point à la rentrée. Par ailleurs, il n’y aura plus de stages à remplacement professeur des écoles stagiaires (PES) ou Master2, les seuls qui ne pouvaient pas être annulés.

Sur M@gistère, l’administration se voudrait rassurante (pas de surveillance, distanciel articulé avec présentiel), même si on ne sent pas un enthousiasme débordant... Quoi qu’il en soit c’est un dispositif national avec une volonté forte de le développer. D’où l’importance de nous faire remonter votre analyse, votre ressenti par rapport à cet « outil », afin d’appuyer notre position sur ce dispositif.

Concernant les ABCD de l’Égalité, un module avait été prévu avant les annonces et sera renommé afin de coller au mieux au nouveau dispositif. Nous avons rappelé notre soutien aux ABCD et dénoncé son abandon à peine déguisé par le ministre.

Nous n’avons pas de réponse positive par rapport à notre demande de renommer les animations pédagogiques « obligatoires » par des animations pédagogiques « prioritaires ».

Après une 3ème demande consécutive, toujours pas de réponse sur la mise en place d’une formation à l’hygiène et la sécurité dans le plan de formation départemental.

Formation initiale

Outre notre critique de la « restauration » de la formation initiale tant vantée par le ministère (lire notre déclaration préalable), nous nous sommes cette année sentis un peu moins seuls que les années précédentes où nous avons été systématiquement la voix discordante au sein de ces conseils de formation. Cette année en effet, les discussions autour de la formation initiale ont pris un ton plus polémiques, en tout cas dans la bouche de quelques membres du conseil de formation. La désillusion, faute de moyens et de réelles ambitions, semble gagner et après 2 années de pouvoir, certains ne peuvent plus cacher leur déception et leurs inquiétudes.

Les lauréats au concours exceptionnel vont être jetés en classe à temps plein sans aucune formation. Le conseil de l’ESPE de l’académie de Toulouse devait voir ce qu’il pourrait mettre en place pour eux, au cas par cas, suivant les parcours de chacun, mais le schéma prévu est une semaine d’accueil fin août et les 18h d’animation pédagogique...

Quant aux lauréats du concours rénové, ils vont être un ½ temps en classe et un ½ temps en formation à l’ESPE. Nous sommes bien évidemment encore très loin des revendications du SNUipp-FSU en matière de formation initiale :

  • un concours sous condition de licence dont la préparation est incluse dans le parcours de formation
  • une formation initiale professionnelle de deux ans rémunérée, comptant pour la retraite, reconnue par un master.
  • le maintien et le développement du potentiel de formation avec des équipes pluri-catégorielles.
  • une formation adossée à la Recherche avec une collaboration plus grande entre les composantes universitaires et les ESPE s’appuyant sur des équipes pluri catégorielles de formateurs, dont les enseignants rattachés aux ESPE et les Maîtres formateurs font partie,
  • un cadrage national de la formation en terme de volume horaire (qui doit être significativement augmenté) et de contenus de formation,
  • une année de fonctionnaire stagiaire en alternance avec 2/3 de formation en ESPE, et 1/3 en stage,
  • une année de T1 à mi-temps sur le terrain pour construire des compléments didactiques et disciplinaires pour s’exposer à l’analyse de pratique en présence des enseignants rattachés aux ESPE, encadrés par des formateurs de terrain.

Dans l’immédiat, il demande à ce que le stage en responsabilité de classe ne dépasse pas un tiers-temps pour tous-toutes et que l’année de stagiaire soit une année de formation permettant un accompagnement et une entrée progressive dans le métier. Il demande l’indemnisation de la semaine d’accueil. Il demande enfin que les stagiaires ne soient pas en responsabilité d’une classe à l’année, même s’il ne s’agit que d’un jour par semaine.

L’administration ne connaît toujours pas l’équilibre des échanges qu’il y aura entre les interventions des formateurs de l’ESPE dans la formation continue et celles des formateurs EN (PEMF, conseiller péda...) dans le formation initiale. Un grand flou règne encore dans la préparation de l’année pour les PES.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.