www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
1er avril 2014

Groupe de travail carte scolaire

les délégué-es SNUipp-FSU 81 vous informent. La DASEN a souhaité rencontrer les organisations syndicales afin de revoir les notions de seuil d’ouverture et de fermeture ( pas pour cette carte scolaire ...)

  • de présenter le nouveau dispositif d’accueil des élèves allophones (non francophones)
  • L’enseignement occitan et des langues ont fait l’objet d’une discussion ainsi que l’admission en SEGPA.
  • La différence de seuil entre la maternelle et l’élémentaire a été abordée.

Transparence de l’action syndicale : les déléguées rendent compte de leur positionnement dans les groupes de travail

  • La DASEN estime injuste certains avantages donnés aux zones montagne par exemple, par rapport à certaines zones urbaines ou rurales qui ne bénéficient d’aucun avantage en terme de seuil, mais dont la population scolaire est plus en difficulté. Elle propose donc de redéfinir les écoles qui bénéficieront de seuils différents de celles des autres. Soit à partir de critères sociaux soit à partir de données géographiques particulières.

Pour le SNUipp-FSU il n’est pas question de rentrer dans la co-gestion de la pénurie de postes en jouant sur les seuils d’ouverture et de fermeture. Toutes les écoles ont besoin de moyens supplémentaires. Nous chiffrons ces besoins à plus de 330 postes, ce n’est pas en déshabillant Paul qu’on habillera Pierre !

La question des maternelles :

  • Le SNUipp-FSU 81 trouve injustifiée la différence de seuil d’ouverture et de fermeture entre l’élémentaire et la maternelle, aussi nous avons interrogé la DASEN sur ce problème.
  • La DASEN n’a pas de réponse à nous fournir pour l’instant, nous proposons donc que cette question soit sérieusement étudiée lors d’un prochain groupe de travail

UPE2A : dispositif d’accueil des enfants non francophones Les nouveaux textes imposent à l’arrivée en France d’un enfant allophone, un suivi de 9heures de français intensif par semaine durant un an, et l’intégration dans une classe normale le reste du temps. La DASEN propose donc la disparition des CRI et des CLIN, pour créer 4 temps plein, qui fonctionneront en 8 ½ temps soit

  • 2 à ALBI
  • 2 à CASTRES
  • 1 à CARMAUX
  • 1 à GAILLAC
  • 1 à GRAULHET
  • 1 à AUSSILLON
  • C’est donc 5 postes (3 CLIN et 2 CRI) qui servaient aux enfants allophones, qui disparaîtront pour la création de 4 postes UPE2A !

Admission en SEGPA

  • L’admission en SEGPA n’est pas très bien cadrée et les exigences des différentes CDOEA ne sont pas les mêmes dans le Tarn ; il a été demandé que les règles et conditions d’admission fassent l’objet d’une charte écrite afin d’harmoniser les pratiques d’admission.

Enseignement occitan :

  • De nouveau l’administration soulève le problème de trouver l’adhésion des enseignant-es à la mise en place de l’occitan.
  • Le SNUipp-FSU repose la question des moyens mis en œuvre, notamment en terme de postes. Bien que l’IA adjoint invoque un avantage en terme de moyen déjà accordé, nous faisons remarquer que l’école Marcel Pagnol de St Sulpice, avec 27,8 de moyenne ne bénéficie de pas grand chose …
  • Nous réaffirmons qu’une politique volontariste de mise en place de l’enseignement bilingue occitan doit s’accompagner de la mise à disposition d’enseignant-es supplémentaires dans les écoles concernées.

Enseignement des langues

  • Le SNUipp-FSU 81 fait remarquer un manque de cohérence entre des écoles qui enseignent l’espagnol aux élèves durant 3 ans, et le collège de rattachement qui ne propose que de l’anglais en 6ème.
  • La DASEN en a conscience, mais dans le cadre de l’autonomie du collège certains pourront proposer une heure d’espagnol en 6ème, mais pas pour tous, notamment pour les petits collèges ruraux.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.