www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actions-luttes 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
17 février 2014

Audience intersyndicale auprès de la DASEN mercredi 12 février 2014

Dans le cadre de la journée d’action nationale du 12 février, initiée par le SNUipp-FSU, contre le décret sur la réforme des rythmes et pour une dotation en carte scolaire à la hauteur des besoins. Une délégation intersyndicale a été reçue en audience par la DASEN.

La délégation était composée de représentant-es des organisations syndicales SNUipp-FSU, SUD Education et SNUDI-FO , après un rassemblement organisé devant les nouveaux locaux de la DSDEN (ex Inspection Académique).

Compte-rendu de la rencontre avec la DASEN.

Rythmes scolaires

Les organisations syndicales ont rappelé une nouvelle fois leur demande de suspension de la réforme, de réécriture du décret, à partir d’un constat toujours aussi critique de la mise en place dans le département et au niveau national. La DASEN, si elle admet des inégalités territoriales existantes avant la réforme, considère que cette réforme permet de les réduire. Il faut selon elle se focaliser sur le cœur du métier, à savoir le temps scolaire, cherchant ainsi à éviter tout débat sur la mainmise des collectivités sur l’école.

Le SNUipp-FSU a également fait part des résultats de l’enquête qu’il a mené dans le cadre de son contre-rapport, notamment :

- 75 % des enseignant-es estiment que leurs conditions de travail se sont dégradées,

- 22 % seulement estiment que les conditions d’apprentissage sont plus satisfaisantes...

Selon la DASEN, les enseignant-es seraient satisfait-es de la nouvelle organisation, la matinée du mercredi étant un atout.

Le SNUipp-FSU a insisté sur la fatigue plus importante des élèves, et les absences perlées qui en découlent.

La DASEN ne note pas de problème de ce côté là puisque les IEN n’ont aucune remontée.

Par contre, la DASEN estime que le problème actuel se situe dans la répartition des apprentissages dans la journée et dans la semaine. Elle pointe à mots couverts la responsabilité des enseignant-es, suggérant même qu’il faudrait accompagner les équipes pour les aider à revoir la répartition des apprentissages dans la semaine.

Obligations de services des remplaçant-es

Le SNUipp-FSU a une nouvelle fois dénoncé la note de rentrée qui entre en contradiction avec le décret sur les obligations de service des enseignants du 1er degré, et également sur son interprétation, qui amène des IEN, soutenus par la secrétaire générale de la DASEN, a demandé de rattraper des heures pour des semaines n’atteignant pas les 24 heures !

La DASEN a répondu que globalement les remplaçant-es ne se plaignaient pas et étaient même satisfaits de récupérer des heures certains jours ou 1/2 journée. Elle a également assuré que la situation d’un-e collègue remplaçant-e amené-e à dépasser les 24 heures pourrait être étudiée. Le SNUipp-FSU a rétorqué qu’il était hors de question d’individualiser la réponse pour une problématique qui concerne tous les collègues remplaçant-es !

Infos diverses 

Dans le cadre du Comité de suivi des rythmes, une charte sur l’occupation des locaux, la responsabilité des ditrectrices/eurs, le nettoyage des locaux, la transition entre temps scolaire et temps périscolaire est en préparation. 20 communes ont rédigé un PEDT pour cette année scolaire dont 6 sont à revoir.

Le SNUipp-FSU maintient sa décision de ne plus participer à ce Comité.

Carte scolaire

Le SNUipp-FSU a dénoncé l’insuffisance de la dotation départementale (3 postes pour la rentrée 2014 pour 69 élèves supplémentaires attendus). Nous avons rappelé notre demande de plus de 300 postes pour permettre d’abaisser les effectifs dans les classes, restaurer et développer les RASED, assurer la formation continue, le remplacement, permettre la scolarisation des moins de 3 ans...

Pour la répartition de ces 3 postes, la DASEN a donné peu d’éléments de réponse. Elle attend d’avoir une vue plus globale de la situation :

  • la priorité ira au nouveaux postes de maîtres surnuméraires (et non le « Plus de maîtres que de classes » proposé depuis de nombreuses années par le SNUipp-FSU),
  • la possibilité de création de postes de remplaçant-es n’est pas écartée, mais on peut parier que cela sera à la marge,
  • Concernant les postes de RASED, la restauration n’est pas à l’ordre du jour. La DASEN Le justifiant en évoquant un poste G non pourvu sur Lavaur (argument irrecevable dans le contexte de casse des RASED des dernières années et qui ne répond pas à la question des besoins d’intervention dans les écoles),
  • le dispositif scolarisation des « Moins de 3 ans » ne semble pas concerné pour le moment.

Ces 3 dotations ne répondront pas aux besoins du département. Malheureusement, les besoins d’ouverture devront être financés par des fermetures.

Remplacements

La situation est très critique en cette période de l’année et la DASEN admet qu’il y a des grosses difficultés dans les écoles. Elle songe à créer des postes de remplaçant-es pour la rentrée prochaine. Elle envisage également de ne plus proposer de stage de formation continue sur la période janvier-février.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.