www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Ecole  / Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
10 janvier 2014

Comment financer une vraie refondation pour l’école sans augmenter les impôts

Le "plus de maîtres que de classes" est une revendication traditionnelle du SNUipp-FSU. Mais dans ces temps de "crise" et de restriction budgétaire, cette revendication peut paraître complètement irréaliste. Et pourtant qui l’a vraiment calculé ?

La vraie priorité pour l’école primaire c’est :

  • 3 maîtres pour 2 classes
  • 18 heures hebdo pour les PE
  • 27 heures hebdo pour les élèves
  • pas de classe à plus de 20 élèves

Or il y a actuellement

  • près de 264.000 classes, il faudrait donc créer environ 150.000 postes pour mettre en place 3 maîtres pour 2 classes.
  • environ 6 millions d’élèves, il faudrait 300.000 classes pour les scolariser dans des classes ne dépassant pas 20 élèves : il en manque donc 40.000 et 60.000 PE pour les faire fonctionner.
  • En créant 40.000 postes de plus pour scolariser les 2 ans, refonder les RASED et abonder les postes de remplaçant-es et de formateurs, il nous faut donc 250.000 postes en tout.

Mais combien cela va-t-il coûter ?

Facile :

  • Chaque PE ayant un coût de 4.000 € mensuel (2.000 de salaire net + 2.000 € de charges)et donc annuel de 50.000 €, cette vraie refondation de l’école primaire ne couterait que 12,5 milliards d’€uros par an.
  • On les trouve, au choix, dans les 60 à 80 milliards de la fraude fiscale ou les 100 milliards d’allègements de charge ou de crédit compétitivité offerts aux entreprises et aux actionnaires.

Tous les chiffres (nombre de classes et d’élèves) sont fournis par le MEN.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.