www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
10 janvier 2014

CTSD et CDEN des 7 et 8 janvier sur les horaires des écoles passant à 4.5 jours à la rentrée 2014.

Le SNUipp-FSU est intervenu sur les conditions de mise en place de la semaine à 4,5 jours. Aucune information sur ce qui va être mis en place. Nous avons dénoncé les dérives et les dysfonctionnements déjà constatées.

La rentrée 2014 verra les 65% d’écoles qui sont restées à 4 jours à cette rentrée passer à 4.5 jours.

La consultation des 2 instances paritaires ne consernait que les horaires.

  • CTS : Comité Technique Spécial Départemental (SNUipp-FSU, SE-Unsa, Sud Education, DASEN)
  • CDEN et Conseil Départemental de l’Education Nationale (les mêmes + Préfète, Association des Maires, Conseil Général, FCPE, DDEN, FEDERTEP, JPA)

Le SNUipp-FSU est intervenu sur les conditions de mise en place. Aucune information sur ce qui va être mis en place, nous avons dénoncé les dérives et les dysfonctionnements déjà constatées avec :

  • des garderies à la place d’activités
  • des activités haut de gamme payantes pour ceux qui le peuvent et des activités de base gratuites pour les autres
  • Des horaires définis en fonction des disponibilités des bus
  • Des mairies qui réduisent le budget des écoles pour financer le périscolaire
  • Pas de classe disponible pour les collègues en dehors des heures scolaires
  • Des embauches de précaires à temps partiel pour faire fonctionner ces activités.

Pour le SNUipp-FSU il faut :

  • 3 maîtres pour 2 classes avec 18 heures d’enseignement comme dans le second degré pour les PE et 27 heures pour les élèves pour avoir du temps de concertation et de formation
  • Des RASED, des remplaçants, des formateurs,…
  • Une revalorisation salariale

Ces 2 réunions n’ont pas été un moment d’échange et de concertation, de dialogue social, comme le revendique notre ministre, mais un face à face dans lequel la DASEN et la Préfète n’ont répondu à aucune de nos questions, ont refusé tout débat et ont clôt les instances dès la fin des différentes interventions.

La réforme des rythmes est bien le seul affichage du gouvernement pour faire croire à la priorité donnée à l’école primaire. Plutôt que d’ouvrir les postes dont nous avons besoin, quasiment aucune création de poste dans le Tarn n’a eu lieu depuis l’arrivée de Hollande, Peillon préfère passer en force sa réforme des rythmes, même dans les pires conditions.

  • Seul le SE-UNSA a voté pour la mise en place de la réforme.

 

27 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.