www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Ecole 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
19 décembre 2013

Le futur "Projet d’école" : une nouvelle usine à gaz !

Projet d’école 2014-2017

Pour la 1ère fois, l’administration souhaitait consulter les représentants du personnel pour élaborer le cadre des futurs projets d’école.

Le SNUipp-FSU reste très septique sur cette démarche, avec des incohérences de calendrier, un surcroit de travail pour les équipes pas forcément utile aux écoles (7 pages rien que pour le bilan !), un outil qui devient de plus en plus un moyen de contrôle des écoles. Dans un contexte de manque de moyens sérieux pour l’école, le projet d’école risque d’apparaître comme un moyen de pression supplémentaire sur les collègues.

Ce groupe de travail réunissait des IEN, des directeur/trices d’école, un représentant des services et les représentant-es des organisations syndicales (SNUipp-FSU et UNSA). L’IEN adjoint à la DASEN présidait.

L’administration souhaitait que les personnels présents se prononce sur :

  • les documents que l’administration demandera aux collègues pour faire le bilan du projet précédent,
  • les documents nécessaires à l’écriture du nouveau projet d’école,
  • le calendrier.

En ce qui concerne les écoles en RPI , le projet d’école pourra être celui de l’école ou des écoles du RPI.

Le travail (bilan et écriture) sera réparti sur 16 semaines (8 pour le bilan et 8 pour le projet ) de janvier à mi-mai. Au préalable, les documents seront présentés aux directeurs/trices par les IEN pour lever toutes les ambigüités qui pourraient apparaître quant aux demandes institutionnelles. Les équipes de circonscription pourront aider les écoles qui en feront la demande.

Le bilan et l’analyse du projet d’école : Ils seront effectués à partir de nombreux indicateurs : acquis des élèves, évaluations, disciplines scolaires, parcours des élèves (redoublements), PPS, PAI, équipes éducatives, PPRE, APC, accompagnement éducatif, orientations SEGPA, vie scolaire (absences, accidents, incidents majeurs, signalements), relations avec les parents, le collège.

Le SNUipp-FSU a demandé qu’un tableau de suivi du travail des RASED soit inclus dans le bilan. L’absence de cette demande dans le document initial en dit long sur les promesses de rétablissement des RASED.

  • Le SNUipp-FSU a demandé que les indicateurs qui ne pourront être renseignés ne le soient pas pour éviter des heures de recherche alors que les tâches institutionnelles sont déjà importantes et que les indicateurs à renseigner sont très nombreux. Sont-ils tous utiles à la rédaction du projet d’école et surtout au fonctionnement de l’école ?
  • Le SNUipp-FSU a aussi demandé que les critères du prochain bilan soient rapidement connus pour que les équipes gardent les infos nécessaires pour le prochain bilan.
  • Le SNUipp-FSU et l’UNSA ont demandé que l’administration mette en place des outils informatiques qui permettent une extraction et une synthèse des éléments déjà présent dans Base-Elèves. L’informatique ne doit pas être qu’un moyen de stockage de données pour l’administration mais aussi un outil de traitement pour les écoles.

Le projet d’école 2014-2017

  • Le SNUipp-FSU a fait remarquer l’incohérence du calendrier du fait que nous ne connaissons pas encore les nouveaux programmes, que le projet académique vient juste d’être signé et que certaines mairies mettent en place leur Projet Educatif De Territoire (PEDT)

On est en train d’assister à la mise en place d’une usine à gaz. On peut douter de l’utilité de cette accumulation de paperasse pour le bon fonctionnement des écoles et pour lutter contre l’échec scolaire. Ce dont les écoles ont besoin aujourd’hui c’est la réduction des effectifs par classe ainsi que le retour des RASED entre autre.

  • Le SNUipp-FSU a posé la question des relations entre le projet d’école et le PEDT. L’administration répond que l’école doit s’imposer face aux collectivités territoriales et prendre toute sa place, sachant que c’est la DASEN et la Préfète qui avalisent le PEDT. Sachant que nous entrons dans la 3ème phase de la décentralisation qui va donner de plus en plus de pouvoir aux élu-es, nous avons insisté sur la crainte de voir l’école devenir un enjeu politique local et perdre de son autonomie et de son indépendance.
  • Le SNUipp-FSU a rappelé que le dialogue entre les écoles et les circonscriptions doit être un échange constructif et non empreint de caporalisme, comme c’est malheureusement parfois le cas.

N’hésitez à nous faire remonter toutes informations sur d’éventuels dérapages.

 

27 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.