www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
4 octobre 2013

Compte rendu CAPD du 4 octobre 2013

Formations continue ; décharges de direction pour les moins de D4 ; charge administrative ; décharges de direction ou de PEMF assurés par les M2 admissibles ; calendrier scolaire ; obligations de service pour les titulaires remplaçants ; animations pédagogiques et formation continue

Formation continue

Cette année encore, l’offre de formation continue reste largement insuffisante. Nous avons dressé dans notre motion (voir pièce jointe) un état des lieux une nouvelle alarmant de la formation continue et initiale, dénonçant l’imbrication entre formation continue et formation initiale (remplacement par des Professeurs des Écoles stagiaires (PES) ou des étudiantEs) qui ne permet de satisfaire aucune des exigences de l’une comme de l’autre, pointant la place insuffisante réservée aux stages à candidature individuelle (seul vrai choix pour les collègues) en regard des stages à public désigné, revendiquant une toute autre formation initiale pour les nouveaux collègues. La dégradation de l’offre depuis plusieurs années explique certainement en grande partie le peu de candidatEs sur certains stages : certaines sessions de stages vont devoir être réouvertes afin de permettre à tous les PES et Master2 d’effectuer leurs stages en responsabilité.

PDF - 65.8 ko
motion formation continue CAPD 13 10 04

Pour savoir si vous avez obtenu un stage, appelez-nous au local au 05 63 38 44 34.

Questions diverses posées par le SNUipp-FSU :

  • Décharge de direction de 2 jours pour les D1 à D3 :

Selon la circulaire n° 2013-038 en date du 13 mars 2013, deux journées de décharge fractionnables dites « de rentrée » sont attribuées aux directeurs non déchargés. (à prendre dans les 15 jours après la rentrée). Le SNUipp-FSU demande qu’un point soit fait sur les écoles qui ont bénéficié de ces 2 journées et que ces deux journées soient effectivement données aux directeurs qui n’en ont pas encore bénéficié.

L’administration assure que ces jours seront donnés pour toutes les écoles non déchargées dans le courant de l’année. Prévenez-nous si on vous refuse ces 2 journées.

  • Charge administrative des directeurs-trices :

Nous tirons la sonnette d’alarme pour ces personnels qui plient sous le poids des trop nombreuses réunions et du trop grand nombre de documents demandés (l’utilité de certains nous semble contestable), qui sont une marque de défiance vis-à-vis des enseignant-es. Qu’en est-il de la réflexion de l’administration sur ce point ? Quelles mesures ?

L’administration semble entendre la colère qui monte dans les écoles et va réfléchir à créer des documents uniques et simplifiés pour l’ensemble des circonscriptions. Cette réponse ne résout pas la surcharge de travail que connaît la direction et le fonctionnement de l’école. Nous continuerons à intervenir pour alléger la charge administrative et rétablir des conditions de travail décentes.

  • Décharges de direction et de PEMF assuré par des M2 admissibles :

Les M2 admissibles assurent certaines décharges de direction ou de PEMF à raison d’une journée par semaine (le lundi). Ils seront en stage durant 4 semaines dans l’année sur d’autres école et n’assureront pas cette journée. S’il n’y a pas de moyens de remplacement disponibles à ce moment-là, les décharges effectives pour ces directeurs-trices et PEMF correspondent à 32 jours sur l’année ce qui correspond à 22% (32 jours de décharge / 144 jours au total) pour une école fonctionnant à 4 jours, et à 19,75% pour les écoles fonctionnant à 4,5 jours. ( 64 demi-journées/ 324 demi-journées), au lieu des 25 %.

Comment seront récupérés ces jours de décharge (jusqu’à 8 demi-journées pour les écoles à 4 jours et jusqu’à 17 demi-journées pour les écoles à 4,5 jours ?

Les journées de décharges ne seront pas perdues car les M2 admissibles resteront sur leur décharge du lundi, y compris les 4 semaines où ils iront sur d’autres lieux de stage (les stages pour les titulaires qui leur laissent la classe ne se feront donc que sur les mardis, jeudis et vendredis).

  • Calendrier scolaire :

Un besoin de clarification pour les collègues dans la communication de l’IA sur ce qui doit être rattrapé. Le calendrier national (BO décembre 2012) parle de la journée du 2 septembre alors que le calendrier de l’IA parle d’une journée de vacances de Toussaint.

La récupération à 2 vitesses du pont de l’ascension (½ journée pour les écoles à 4,5 jours et 1 journée entière pour les écoles à 4 jours) est inadmissible. Nous demandons que tout le monde ne récupère qu’une ½ journée puisqu’il est impossible de rajouter une ½ journée supplémentaire pour les écoles à 4 jours (toutes les semaines comportent désormais 9 demi-journées, limite à ne pas dépasser pour les élèves).

Le calendrier de l’IA a été revu sur le site (pas encore à jour) pour être en conformité avec le calendrier national (plus de référence à un rattrapage des vacances de Toussaint). Pour y voir plus clair, voir notre article explicatif

Pour le pont de l’ascension, nous avons demandé à ce que notre proposition soit remontée à la rectrice et nous nous adressons directement à elle.

  • Obligations de service pour les titulaires remplaçants :

La note de rentrée de M l’IA n’est pas conforme à la circulaire n° 2013-019 du 4 février 2013 qui rappelle que « les titulaires remplaçants ont les mêmes obligations de service que les autres enseignants du premier degré : vingt-quatre heures hebdomadaires d’enseignement et cent-huit heures annuelles globalisées. ». Cette note n’est donc pas conforme puisqu’elle amène les titulaires remplaçants à dépasser les 24 heures hebdomadaires. Que comptez-vous faire pour la mettre en conformité ?

C’est le recteur qui a cadré le fonctionnement pour les titulaires remplaçants, l’administration départementale refuse de revenir sur cette situation et argue du pouvoir de dérogation du recteur sur les temps de travail des enseignant-es (« mesure d’ordre intérieur »). Le SNUipp-FSU travaille nationalement sur une procédure de recours au tribunal administratif.

  • Animations pédagogiques et formation continue :

La circulaire n° 2013-019 du 4 février 2013 précise sur ce point : « Dix-huit heures consacrées à l’animation pédagogique et à des actions de formation continue. Les actions de formation continue doivent représenter au moins la moitié des dix-huit heures et être, pour tout ou partie, consacrées à des sessions de formation à distance, sur des supports numériques. » Comment cette différence entre animations pédagogiques et formation continue et en particulier la formation à distance se traduit-elle dans les circonscriptions ?

Comment s’inscrire sur une animation ou une formation lorsque l’on en connaît ni le lieu ni la date ?

Cas des collègues qui sont à temps partiel avec le mardi non travaillé : les animations ou formations tombent souvent sur le mardi, cela pose problème pour ces collègues.

Il n’est pas question de remettre en cause le planning global des animations mais des solutions peuvent être recherchées avec les IEN. Faites-nous part de vos difficultés.

 

42 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.