www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
2 juillet 2013

2eme mouvement du 01 juillet 2013

Cette année encore le 2ème mouvement s’est déroulé dans des conditions extrêmement difficiles pour les personnels de l’administration qui organisent ces opérations. Le SNUipp-FSU dénonce le manque de moyen et de personnel qui touche aussi l’administration.

Compte rendu du groupe de travail 2eme mouvement du 01 juillet 2013

  • Voeux 3ème mouvement : la proposition du SNUipp-FSU n’a toujours pas été étudié par les services du DASEN (faute de temps). Les délégués du SNUipp-FSU on vivement regretté que cette proposition, qui arrangerait beaucoup de collègues ayant un petit barème et se retrouvant nommé sur des postes difficiles, ne soit toujours pas retenue.

Cette année le 2ème mouvement concerne 131 PE et 16 PES

  • 4 demandes de congés parentaux
  • 1 demande de mise en disponibilité
  • il y a 104 postes vacants à pourvoir
  • 11 postes à profil qui ont donné lieu à des appels à candidatures et entretiens ; sont attribués : CPIEN Carmaux, 2 MAI ( Carmaux et Gaillac),, ½ poste enfants du voyage + ½ IR Le Chemin Albi, ULIS Réalmont, ½ EMP Lavaur, 2 PEMF (Hérriot Albi et Laden Castres), 1 G Lavaur.
  • Il reste 2 commissions qui ne se sont pas encore tenues :1 enseignant référent et 1 poste EMALA-développement durable.
  • Il reste 1 poste G à Lavaur non pourvu. S’il reste vacant il sera banalisé.
  • 7 situations particulières ont été évoquées, elles ont toutes trouvé une solution satisfaisante sur ce 2ème mouvement.
  • 3 cas demanderont à être étudiés au 3ème mouvement Le DASEN a refusé une demande d’échange de poste entre directrice et adjoint, arguant que la directrice n’aurait pas obtenu de poste d’adjointe sur la même ville avec son barème. Le SNUipp-FSU a de nouveau signalé que l’information des directeurs et directrices faisant fonction, pour leur inscription obligatoire sur la liste d’aptitude, devait être renforcée pour éviter ce genre de situation.

Le SNUipp dénonce le fait que trop d’enseignant-es débutant-es et non formé-es se retrouve nommé-es sur des postes spécialisés (IME, ITEP …). Malgré le groupe de travail qui s’est réuni à ce sujet, aucune solution convenable pour les personnels n’est trouvée. Nous rappelons qu’il faut proposer des départs en formation si l’on veut avoir des collègues qui demandent ces postes.

Postes fractionnés ATTENTION !

  • Les personnels qui ont des postes fractionnés, qui font des compléments de temps partiels, et qui ont un ou des 0,22 de temps complets dans leurs services, devront pour compléter faire 1 ou 2 mercredi par mois dans l’école où ils-elles exercent un 0,22. Soit ils-elles feront de l’aide administrative pour les directeurs-trices, soit ils-elles seront en surnombre sur une classe.

Les ZIL et BD

  • qui sont rattachés sur des écoles à 4 jours devront, lorsqu’ils n’ont pas de remplacement, se rendre le mercredi matin sur une école d’accueil qui leur sera notifiée ( école à 4,5 jours). A partir de cette école ils pourront être contactés pour un remplacement. Ils toucheront l’ISSR pour cette journée. Ces collègues devront comptabiliser attentivement leurs heures travaillées dépassant les 24heures par semaine devant élèves ! Les heures supplémentaires seront rattrapées sous forme d’autorisation d’absence avant les vacances

Frais de déplacement des PES

  • Le SNUipp-FSU ne se satisfait pas de la réponse de Mme Guilini qui nous a expliqué que n’étaient prises en compte que les conférences pédagogiques, et la pratique accompagnée. En effet les stages en responsabilité ne sont toujours comptabilisés dans ces indemnités.

Implantation des contrats aidés

  • le SNUipp-FSU a demandé quelles étaient les implantations prévues pour ces nouveaux contrats précaires. Réponse du DASEN : le nombre exact n’est pas encore connu et le DASEN n’a pas pu encore définir les critères précis. Ces personnels seraient environ 140 et les priorités sont : AVS pour les enfants handicapés, direction d’école, 2nd degré. Ils-elles seront affecté-es vers le 1er octobre. Le SNUipp-FSU propose que les écoles en limite de décharge qui bénéficient prioritairement de ces affectations.

Le SNUipp-FSU salue favorablement l’arrivée de ces personnels qui répondent aux nouveaux besoins des écoles : AVS, aide à la direction, etc. ; néanmoins, nous demandons que ces emplois ne soient pas précaires ; nous demandons la création de vrais emplois, sous statut de la fonction publique, avec une formation et une carrière.

 

23 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.