www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires. 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
20 juin 2012

Compte-rendu du Conseil de formation du Mardi 19 juin 2012

Formation continue et école du socle ; formation initiale (PES et M2 en alternance) pour l’année scolaire 2012/2013

Formation continue

  • Moyens

Le Directeur Académique (ex-IA) nous a présenté le plan de formation (pour l’année prochaine), formation continue qui, malgré toutes les volontés, reste moribonde par manque de moyens : 134 heures pour les formateurs IUFM (1200 heures en 2005), 48 sessions de stages annulées cette année (24 l’an dernier) faute de BD disponibles...

Une bonne nouvelle : le recrutement au concours pour le Tarn passe (pour la rentrée 2012) de 12 à 18 (1 recrutement au titre du handicap et 5 recrutements sur liste complémentaire), cela augmentera le nombre de places pour les stages à remplacement stagiaires. On est évidemment loin des années fastes, mais l’augmentation est encourageant pour la suite.

Il y aura également plus de place pour les stages à remplacement étudiantEs en master 2 (une trentaine au lieu d’une dizaine cette année), et avec 2 stages sur les 3 prenant la forme d’un stage filé (tous les lundis pendant 8 semaines) sur le thème des langues vivantes. Mais ce gain de places dans ces stages se fait au prix de la mise en place du dispositif de master en alternance (voir plus loin).

Concernant le nombre de BD, les conditions restant identiques, il y a de fortes probabilités que des sessions soient annulées comme c’est malheureusement le cas depuis quelques années.

  • Priorités départementales : école du socle

Le DA nous a présenté les priorités départementales, qui découlent des priorités académiques et nationales. La grande priorité tourne autour de la mise en place de l’école du socle : cela prendra la forme de formation commune pour les enseignantEs du 1er degré et pour les enseignantEs du collège afin de construire une « culture commune ». L’objectif pour la rentrée 2013 est de présenter un seul plan académique pour les écoles et les collèges.

Le SNUipp-FSU a rappelé son opposition au socle commun et à l’école du socle, qui tourne le dos à l’ambition de la réussite pour tous et instaure à terme une école à 2 vitesses, celle qui dispense le socle pour la majorité et l’autre qui va au-delà pour quelques-uns.

Nous en avons profité pour interpellé le DA sur l’expérimentation en cours de l’école du socle sur 4 bassins de collèges (Graulhet, Carmaux, St-Juéry et Albi Jean-Jaurès). Cette expérimentation qui prendra fin en juin 2014 consiste en l’échange de service entre enseignantEs du 1er et enseignantEs du 2nd degré. Graulhet étant le seul bassin de collèges ayant bénéficié, au nom de l’ECLAIR, de moyens supplémentaires en décharge de service pour les enseignantEs de CM2 afin qu’ils puissent se concerter avec les enseignantEs du collège. L’autre objectif étant d’amener les enseignantEs de collèges à instaurer une évaluation par compétences. Aucune évaluation du dispositif n’est envisagée avant la fin de l’expérimentation en juin 2014. Le DA affirme qu’il n’y aurait aucune nouvelle expérimentation alors que des remontées de collègues nous laissaient entendre le contraire. Nous en avons profité pour rappeler également que cette expérimentation est basée sur le volontariat des collègues et qu’aucune pression ne pouvait être tolérée.

  • Hygiène et Sécurité

Dans le cadre de la mise en place des CHS-CT (Comité Hygiène et Sécurité et des Conditions de Travail), le SNUipp-FSU a demandé l’organisation de stages de formation continue sur l’hygiène et la sécurité (pour tous les enseignantEs en commençant par les directeurs-trices) et de formations aux premiers secours (AFPS) sur le temps de travail. Des formations AFPS seront proposés dans la cadre des animations pédagogiques de circonscriptions.

Formation initiale

  • Professeur des écoles stagiaires (PES)

Le schéma de la formation initiale pour les 18 futurEs stagiaires change très peu par rapport à celui de cette année. Le dispositif de la semaine d’accueil avant la rentrée est reconduite sur la base du volontariat (les mardi 28, jeudi 30 et vendredi 31 août).

Pour le SNUipp-FSU, le dispositif mis en place dans le Tarn, qui permet une entrée plus progressive que dans beaucoup d’autres départements, reste un moindre mal dans la mise en place de la réforme de la formation, qui encore une fois n’a été concoctée que dans une logique d’économie budgétaire et d’introduction à plus ou moins long terme de la précarité dans l’Education Nationale (entraînant ainsi la remise en cause de notre statut de fonctionnaire). Nous avons notamment souligné que la part de formation à l’IUFM diminuera encore au profit de la responsabilité de classe, et que les mercredis travaillés (IUFM ou conférences pédagogiques) sont beaucoup trop nombreux, aggravant encore les conditions d’entrée dans le métier de futurs collègues qui devraient bénéficier d’une réelle année de formation.

Nous avons également fait remonter que les PES ont jugé le nombre de visites de stages trop important, notamment celle qui servait au jury de passage du CAFIPEMF, et que cela leur apportait un surplus de stress...

Concernant les 6 recrutements supplémentaires, 6 postes vont être réservés pour ces 6 futurEs stagiaires en essayant d’éviter de toucher à la liste des postes du 2nd mouvement. 6 postes de ZIL doublette seront proposés pour la 3ème phase à la fin du mois d’août.

  • Master en alternance

Ce nouveau dispositif pour l’année de M2 introduit des stages en responsabilité filés et massés rémunérés en nombre plus importants qu’un master classique.

Dans l’académie, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Tarn-et-Garonne sont concernés. Il y aura donc une trentaine d’étudiantEs dans ce dispositif, qu’ils soient admissibles ou non. Les stages seront peut-être également offerts aux titulaires du M2 qui auraient échoué au concours cette année.

Le SNUipp a exprimé de grosse réserve sur ce dispositif qui, là encore, soumet les étiduantEs à une surcharge de travail (ex : passage des oraux du concours en mai en même temps qu’un stage filé tous les lundis) : ils doivent passer les écrits du concours, suivre les cours de M2, préparer un mémoire, suivre des stages de pratique accompagnée, des stages en responsabilité avec les préparations, corrections que cela implique, passer les oraux, valider leur master et enfin réussir le concours !!

Nous avons également mis en exergue des logiques qui ne sont pas compatibles selon nous : celle des étudiantEs qui sont motivés pour ce métier et qui sont attirés dans ce dispositif par la rémunération des stages en responsabilité, celle de l’administration qui peut utiliser ces étudiantEs comme moyen d’enseignement à bas coût et proposer ainsi des stages de formation continue en continuant à supprimer des postes de remplaçantEs, et celle des collègues qui partent en formation, qui sont souvent inquiets à l’idée de laisser la classe à unE étudiantE, certes motivéE la plupart du temps, mais insuffisamment forméE et préparéE à la responsabilité d’une classe.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.