www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Tarn 81

Vous êtes actuellement : Ecole  / Aide personnalisée 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {}
30 mars 2012

Suspension des APE : le directeur n’est pas tenu de communiquer d’infos aux IEN

Les directeurs/trices n’ont pas à donner aux IEN le nombre et/ou le nom des collègues qui sont entrés dans l’action. Ils/elles ne sont pas des contrôleurs du travail pédagogique des collègues.

De même que pour une grève, il n’est pas du rôle du directeur de signaler à l’administration le nombre ou le noms des collègues qui participe à une action syndicale.

Il semble que le DA-SEN (ex IA) soit en avance d’une réforme dans la mise en place du « new management » et demande aux directeurs/trices, via les IEN de contrôler, de fait, le travail pédagogique de leurs collègues.

Il s’agit d’une décision individuelle et pédagogique pour laquelle les collègues n’ont pas à en référer à leur directeur/trice.

La suspension de l’APE est en effet une modification des pratiques pédagogiques de chacunE qui décide de consacrer ce temps pour l’aide aux enfants en difficulté à des réunions d’équipe pour coordonner le travail de l’école et donc lutter contre l’échec scolaire ou des rencontres avec les parents dans le même but.

Ce type d’action a déjà été mené en Gironde où l’IA a affirmé qu’il n’y aurait pas de sanction.

Aujourd’hui plus de 120 collègues nous ont déjà signalé être entréEs dans l’action. L’administration commence à réagir suite à la couverture médiatique de l’action. Des IEN commencent à téléphoner aux écoles pour demander aux directeurs/trices de leur donner le nombre et/ou le nom des collègues qui sont entrés dans l’action.

On ne répond pas !

 

27 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp du Tarn 201 rue Jarlard, 81000 Albi

tél : 05 63 38 44 34 @ : snu81@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Tarn 81, tous droits réservés.